Sous-catégories

vendredi 20 mars 2015

Mon nom

Tiens, Arthur, pourquoi que tu mets ton vrai nom sur internet. On t'as bien dit partout à l'école qu'il fallait prendre un pseudo. C'est dangereux, on sait pas qui peut te lire et google va associer ce que tu dis à ton nom, que diront les recruteurs ?

D'abord, je noie le poisson. Mais c'est presque un accident.

Ensuite, y a toujours cet allée retour entre le fait de faire de la scène ou pas. Ça implique d'avoir un nom, de créer un personnage au fur et à mesure, et internet compte. Même si ce blog n'est pas le blog d'un personnage, ça joue.

Des artistes ont un blog, pour parler de leurs dates la plupart du temps, annoncer leurs passages télés ou scéniques. Des professionnels les utilisent pour faire leurs pubs, voir pour y mettre de la pub. Ou simplement pour raconter leur métier et le démistifier aux lecteurs. Des blogs personnels, ça ne manque pas. Plume, la Femme Garou [1], Quota Atypique ou encore Truc et machinchouette. Je connais peu de blog qui soient à la fois personnel ET avec un vrai nom facilement trouvable. De blog intime. De tête, je vois David Madore, quelques postes comme Bougies sur un autre, Ad Virgilium, et dans un sens Boulet.

Bon, je dis ça, j'ai des années de retard. Maintenant, avec Facebook qui oblige théoriquement à avoir son vrai nom, c'est on ne peut plus courant. Certains postent de longs messages sur facebook. Je préfère le blog, c'est plus simple à partager. Même si j'y perd en commentaire pertinant.


Internet, c'est aussi des amitiés créé hors lignes. Des gens qui sont intéressants, connus dans des lieux virtuels réunnissant des gens ayant des passions en communs. Et là le pseudonymat m'effraye. Bien sûr, il est indispensable, on a le droit de publier sous un nom d'emprunts, pour que l'idée passe sans être associé à un nom. On peut vouloir passer une idée peu acceptée et ne pas vouloir être retrouvée. Mais alors, l'ami d'internet peu disparaitre. Sans explication. Et c'est assez désagréable. Certains de mes lecteurs, les rescappés de la phallange de la tétyne[2] se souviennent certainement du fort sympathique blogueur JJ Roussau, qui ne donne plus signe de vie depuis 4 ans.

Des amis se séparent, c'est normal. J'ai presque plus de connaissance de l'époque du lycée, une seule du primaire. Et avoir le nom permet parfois à des gens du lycée de me retrouver sur facebook (surtout à l'époque d'Ondar, faut dire.) Comme si j'avais envie de leur reparler, alors que j'étais moqué à l'époque, le geek laissé de côté, ou en terminal le gay à qui il était normal de poser des questions indiscrète tellement il était bizarre[3].

Mais, j'ai un souvenir encore plus fort. Vers 17 ans, j'ai rencontré sur un forum parlant d'homosexualité, celui de Fur Piled je crois, un autre ado, gay, belge, je me permet de donner son pseudo «El Kitsune», c'est pas comme si ce mot n'avait pas déjà des centaines de milliers de résultats sur google. Je sais que son père n'avait pas accepté qu'il soit gay, qu'il s'est fait frappé à cause de ça, et à parler de suicide.

Un jour, il ne s'est plus reconnecté sur msn.

Forcément, je me pose des questions. Je sais aussi que je n'aurai sûrement JAMAIS la réponse. Je me dis que peut-être, avec un nom, j'aurai pu chercher, surtout avec facebook aujourd'hui. Mais là...

Je réalisais aussi que, Ours, puis Arthur Rainbow, s'il devait m'arriver malheur, personne en ligne le saurait. Je parle d'une époque bien avant facebook, avant twitter. Alors, je préfère avoir mon vrai nom.

Notes

[1] parfois j'avoue que j'ai du mal à comprendre

[2] Hommage à Asp Explorer

[3] Ok, je suis toujours bizarre, même des humoristes, même des geeks, le pensent.

dimanche 8 mars 2015

Réflexions autour de mon utilisation de twitter

Deux réflexions sur twitters. Deux points de vue différents, ceux que je suis, et ceux qui me suivent. Mon compte principale est bien sûr ArthurMilchior.


Les followers

Au moment où j'écris, je suis suivi par 855 comptes. Ce dernier chiffre monte et descend au fur avec le temps, il y a quelques temps, j'avais dépassé les 860, certains ont du se désabonner. Je n'ai jamais voulu avoir de logiciel qui surveille mes abonnés et me dit qui s'est désabonné quand, pour la même raison que je ne suis pas de statistiques sur ce blog, ça ne m'intéresse pas et j'ai l'impression que ça influerait encore plus mon comportement que ce que j'aimerai.

Mais ça fait un bon moment que j'oscille entre 800 et 900. Et je ne sais pas pourquoi. Entendons nous bien, la question n'est pas pourquoi ça oscille, mais pourquoi il y en a autant. 800 personnes, c'est énorme, je suis un doctorant en informatique tendance matheux, avec quelques passions pas forcément mainstream, qui fait un peu de bénévolat, je ne suis pas drôle sur twitter (au début j'ai essayé, sans grand succès). Et je parle de tout ça. Comme j'ai cette mauvaise manie que j'aime bien que les choses soient dans des cases, tentons d'analyser mes suiveurs.

D'abord, il y a les bots, tout le monde est suivi par des robots, des gens qui se font de la pub, en fonction des centres d'intérêts, des autres gens qu'on suit. Mais comme je regarde tous ceux qui me suivent, pour voir s'ils disent des trucs intéressant, en général je les bloque assez vites. Exception faites de Zengis qui est un bot mais qui est gentil.

Il y a les gens que je connais en vrai, ou au moins hors twitter, qu'on peut principalement ranger dans quelques catégories:

  • Des membres de la sagasphère. Je ne suis pas très actif en saga mp3, de temps en temps quelques voix, mais pas de saga en cours, et pas beaucoup de création à mon actif. Mais il m'arrive d'en parler, de dire du bien de celle que j'aime, et participer aux discussions concernant ce média.
  • Il y a des humoristes, alors même que j'ai arrêté l'humour[1], mais pareils, il m'arrive de parler des gens que j'aime bien dans le domaine. J'ai même eu parfois la bonne surprise de voir des gens que j'admire réagir à ce que je dis, et quand c'est des gens que j'admire, c'est assez flatteurs.

Passons aux gens que je ne connais pas. Ça a clairement commencé en 2011 avec On n'demande qu'à en rire, et des gens - dont je fais parti - qui suivaient tout humoriste qui passaient dans l'émission. Forcément, la télé, ça aide. Ceci dit, je n'ai pas eu non plus le suivi massif qu'on put avoir rapidement Ahmed Sylla ou les jumeaux(J'ai pu suivre, cars ils ont commencé quand j'étais encore dans l'émission).

  • Depuis 2 ans, il y a les gens qui me suivent au sujet des interventions en milieu scolaire. C'est à dire que des gens me retweetent, ou disent aux autres de me suivre, car le sujet est intéressant. Et je gagne parfois des followers ces jours là. Pour l'anecdote, j'ai été mentionné par Yagg, Sos homophobie (je n'étais pas encore membre chez eux) et Le refuge, mais pas par le mag, qui est mon association, ce que je trouve assez hilarant. J'aurai tendance à supposer que c'est effectivement plus problématique pour eux, car ils pourraient ne pas être d'accord avec certains de mes propos, et comme je suis chez membre et actif chez eux on pourrait plus facilement croire que ce que je dis les engage. Que ce soit clair, je ne leur ai jamais demandé la permission pour dire quoi que ce soit, mais ils sont au courant, et si certains se sont demandé pourquoi je prend le temps de le faire, ça semble plaire à la plupart.
  • Je pense que ça doit être lié, j'ai aussi un certain nombre de follower dont la bio indique qu'ils sont trans, agenre/asexuel ou féministe, à vu de nez ça arrive plus souvent que de follower qui sont ouvertement gay[2]. C'est probablement le groupe qui me surprend le plus, car je tweet extrêmement peu à ces sujets. D'abord, ils ne me concernent pas directement donc je n'ai pas de témoignage à apporter. Et qu'on a rarement le temps d'aborder en profondeur en IMS[3]. Je reviendrai sur ce groupe plus tard.
  • Et puis des nerds de tout poils. Je met nerds plutôt que geek, car il s'agit plus souvent de développeurs ou de chercheur que de fans de séries, qui est le sens donné à ce terme aujourd'hui. Eux arrivent plus aléatoirement, ou en tout cas je n'ai pas remarqué d'arrivée massive suite à un RT ou une mention spécifique.

Bien sûr ces catégorie ont des intersections non vide, en particulier beaucoup de gens qui se définissent comme geeks et lgbtqai. Mais, comme je parlais de case, j'avoue être souvent surpris quand la discussion se met à en sortir - ce qui n'est finalement pas si souvent que ça. Clairement, les IMS permettent aux gens de réagir facilement, pas besoin d'avoir une profonde connaissance du sujet pour réagir aux remarques homophobes des lycéens. Je me retrouve donc avec des humoristes qui me parlent d'homophobie, alors que le sujet serait peut-être pas venu naturellement. Je l'ai déjà dit sur ce blog, Nicole Ferroni a 2 fois conseillé aux gens de me suivre pour les IMS. Je trouve toujours ça assez ironique, vu qu'on s'est rencontré en coulisse d'une émission d'humour, qu'elle en vienne a parler de ça, et pas de mon spectacle (à l'époque où j'en avais un). J'avoue d'ailleurs que parfois j'ai du mal à savoir comment réagir, par exemple avec des créateurs de saga mp3. En particulier des gens que je respecte énormément, que j'admire, et j'ai encore du mal à les considérer comme des égaux, à ne pas parler en tant que fans, donc à me faire à l'idée que je leur apporte un truc; qui plus est, c'est un milieu en général assez déconnant, et même s'ils abordent le sujet, j'ai parfois l'impression - à tort ou à raison - d'être lourd quand je répond, quand je rentre dans les détails, qui les intéresse pas forcément autant que ça pourrait intéresser à une réunion de bénévole de l'association.

Là où je veux en venir, c'est que je ne comprend pas, mais vraiment pas, pourquoi tout ce monde là me suit. Il y a forcément pour tout ce monde là des choses qui ne les intéressent pas, c'est même très régulier. Ceux qui s'intéressent à mes propos au sujet de ma thèse, qui ont probablement une bonne connaissance de la recherche pour les comprendre, ceux qui s'intéressent à l'humour, et ceux qui s'intéressent aux LGBTphobie en milieu scolaire, à priori, ont une intersection très faible. Il y a sûrement plein de choses peu intéressante pour chacun de ses groupes. Quelqu'un qui veut suivre les IMS va se prendre des jours et des jours de hors sujets pour un jour pertinent. Ceux qui ne s'y intéressent pas vont se prendre une journée entière de spam.

Je me pose la question, parce que si la moitié des 855 followers me lisent, et qu'un tweet leur prend 3 secondes, ça fait un peu plus de 20 minutes de temps que des gens passent à me lire par tweet. Je pense pas mériter ça. Ça pousse à vouloir être intéressant, pertinent ou drôle. Et je sais pas faire. Je suis habitué à ne pas avoir beaucoup de lecteur sur ce blog, et ça me va très bien. Là c'est différent. Ce n'est pas le compte de Justin Bieber avec 60 millions de suiveurs, mais quand même. Alors, je peux juger en fonction des favoris et retweet, mais là ça devient plus dangereux encore. Il y a cette tentation de poster ce qui semble marcher pour avoir du retweet. Mais d'abord, ça me ferait m'enfermer dans un seul style, puisque plus je suivrai ce style, plus j'aurai de suiveur qui aiment ce style, et plus ça serait dur de m'en éloigner.

Ainsi, ma dernière IMS c'est très bien passé, presque personne n'a retweeté, alors que j'ai eu pas mal de retweet en février quand je parlais d'un cours avec classe ET prof homophobe. Or, je parle de témoignage. Vouloir lu succès twitter me pousserait à s'éloigner de la vérité pour choquer, et donc faire interagir. Et non seulement c'est faux, mais ça noircirait le tableau, j'ai envie qu'on sache qu'il y a des classes super ouvertes, qui sont choqués à l'idée que l'homosexualité est interdite dans certains pays. Donc quand je parle du fait que je regrette de ne pas être retweeté, ce n'est pas parce que j'ai moins de visibilité. J'ai juste envie que ce message passe aussi, j'ai l'impression qu'en ne partageant que le pire, les gens déforment mon propos.


Les followés

Je range les gens que je suis en deux catégorie. Le compte @arthurmilchior suit 856 personnes, c'est uniquement des gens qui en général postent des trucs intéressant, par exemple, j'ai arrêté de suivre les humoristes qui ne font que poster leurs promo/les compliments de fans. Mais c'est énorme, je ne peux pas lire ça, ça me prendrait des heures par jours, donc j'ai un autre compte, privé, où je suis les gens dont je veux tout lire. Le seul souci étant bien sûr pour suivre les gens qui eux même ont un compte privé, qui n'ont accepté que @arthurmilchior.

Encore une fois, j'ai envie de faire des catégories. Mais ça a du sens, sans entrer dans la théorie des graphes, dans l'analyse de donné, il y a des réseaux, des groupes de gens où tout le monde suit (presque) tout le monde. Et quand tu suis 2 ou 3 personnes d'un groupe, je me retrouve assez naturellement à suivre les autres, pour comprendre les privates jokes, voir les conversation, et puis parce que si 3 personnes sont intéressantes, les autres ont une bonne probabilité de l'être.

  • D'abord, il y a les gens que je connais en vrai, saga mp3, humoristes, quelques autres connaissances, je ne vais pas refaire la liste.
  • Ensuite, il y a des artistes, principalement des auteurs de webcomic, youtubeurs, des humoristes que je ne connais pas en vrai, des romanciers, chanteurs.
  • Il a les comptes drôles. Plutôt avec une personnalité, et un nom associé, pas juste des blagues (souvent plagiées)
  • Des scientifiques, mais pas énormément, car je n'en trouve pas beaucoup sur ce réseau. L'intérêt étant plutôt pour la vie de la science que pour la science elle-même, la recherche tient rarement en 140 caractères.
  • Quelques nerds, là pour le coup, ce n'est pas ce qui manque, donc la sélection est plus rude, je tente de trouver des gens dont le domaine est pas trop pointu, éloigner du mien, pour que je comprenne. Ou alors des gens qui ne vont pas dans des détails techniques très profonds.
  • Et pour finir, des personnes LGB ou T. Ce qui répond peut-être en partie à la question posée plus haut. Et pour être honnête, c'est à eux que je dois l'envie d'écrire ce billet. Je ne sais plus qui j'ai suivi en premier, probablement Crowdagger, dont je conseille très fortement l'«Autobiographie transsexuelle (avec des vampires)», qui fait parfois des blagues geeks. Je connais peu de personne trans, et je ne tiens pas à leur poser des questions indiscrètes sur leur vie. Donc c'est drôlement utile pour comprendre, et qui plus est, pour parler, porter leurs témoignages et leur idées, auprès des élèves, mais aussi auprès des adultes avec qui je parle de ce sujet et qui font souvent preuve d'une grande ignorance, ne serait-ce que sur la politesse. Pour prendre un seul exemple, sans les lire, je n'aurai jamais imaginé que des gens demandent régulièrement à des trans ce qu'ils ont entre leurs jambes[4].

Tout ça, parfois, ça me donne l'impression d'être un voyeur. En particulier le dernier groupe, car c'est celui qui donne le plus de détails personnels. Je pourrai dire la même chose de pleins d'autres groupes, de ceux qui parlent du racisme, où qui vivent dans des lieux de guerre. Mais je ne les suit pas. Effectivement, je voulais des témoignages. Mais twitter, c'est aussi des discussions, je me retrouve donc à voir défiler des gens, 2 ou 3 en général, qui parlent entre eux et se répondent, en public. Parfois de manière personnels. Et j'avoue y trouver un peu de malaise. Mais il y a pire, twitter, c'est aussi du direct. On voit donc des gens ayant des problèmes, raconté ce qui vient de se passer, voir ce qui se passe en ce moment même, car souvent des problèmes durent longtemps. Dans le cas des trans, il y a des gens qui racontent que leurs parents ne leur parle plus, qu'ils sont ignorés, moqués... Le côté désagréable me semble venir, entre autre, du fait que je ne sais pas comment réagir. D'abord, ces personnes ne me connaissent pas, ou alors dans le meilleurs des cas ils me suivent et me connaissent via ce que j'écris sur twitter. Donc juste un message d'encouragement, ça serait bizarre je pense. Et puis surtout, c'est hypocrite, ça n'aide pas. Mais je suis spectateur qui ne peut pas aider. Ou pire, qui pourrait peut-être aidé, mais qui en vrai ne le veut pas. Je n'ai pas envie de proposer à un-e quasi inconnu-e totale de dormir sur mon matelas gonflable.


Autres comptes.

Pour finir avec twitter, je gère d'autre comptes, et je le mot de passe de certains autres qui n'ont pas eu l'occasion de twitter depuis des années. D'abord, j'ai eu ceux de Fur-piled, un par langue, qui prévenaient quand il y avait une nouvelles pages. Et qui reprenaient parfois des information importantes sur l'art de l'auteur. Ce compte est un des plus simples, les gens s'y abonnent car ils s'intéressent à la bd. Point. Mais je reviendrai plus tard sur les petits comptes.

J'ai aussi Dernier tweet, un compte concept qui j'ai tenté de faire vivre un moment, mais qui n'a jamais pris. 3 followers dont 2 qui sont mes comptes. Comme twitter limite à 140 caractères, certains mettent un message en plusieurs fois, et parfois font référence à leur tweet précédent. J'ai donc décidé de retweeté des trucs que je trouvais marrant à lire hors contexte, style: «« Tu fais quoi là ? » « Je regarde un lapin pousser une bière » « Hein ? » ou On peut aussi supposer qu'il ait tweeté tout un tas d'événements, puis supprimé les mauvais au bon moment... . Enfin, j'ai MinHistoire, qui est inspiré par MicroSff, une tentative d'écrire des courts morceaux d'histoires tenant en 140 caractères. Qu'intuitivement j'aurai cru plus intéressant que @arthurmilchior, mais qui a à peine dépasser 11 followers pour 67 tweets/histoires.

Notes

[1] Quoi que je refais 6 minutes sur scène le 17 mars avec un sketch inédit.

[2] Je crains d'avoir une explication pour ça. LGBT est souvent utilisé pour désigner les homos, voir les gays. Ça ne génerai donc pas quelqu'un qui se revendique gay de se dire LGBT, quitte à invisibiliser les autres, donc quelqu'un qui se revendique trans marquera directement trans dans son profil.

[3] Intervention en Milieu Scolaire contre les LGBTphobies

[4] En fait, j'aurai peut-être pu, et encore, quand j'ai dit à quelqu'un que j'aimais un-e agenre, et qu'il m'a demandé ce que c'est «en vrai».

vendredi 2 janvier 2015

Bonne année Palindromique

J'aimerai signaler que, comme en 2002, nous sommes une année palindromique. Bonne année 11111011111.

lundi 15 décembre 2014

Pourquoi ce blog

Comme annoncé récemment, un billet méta sur « pourquoi le blog». En tout cas, pourquoi aujourd'hui, car je ne sais plus pourquoi je l'ai commencé.

D'abord, pourquoi pas ? Le but n'est pas de me rendre célèbre ou influent (sinon c'est raté). Donc pas la chasse aux commentaires, même si c'est toujours une bonne surprise dans voir un vrai au milieu du spam. Ce n'est même pas d'être intéressant; pas que je ne veuille pas l'être, mais c'est impossible pour moi de le juger, donc je fais ce que je peux/veux, à toi de juger le résultat.

Ce blog est avant tout pour moi. Ça me permet de me donner une excuse pour coucher par écrit des idées, des pensées, des interrogations. Coucher par écrit, c'est aussi rédiger, relire (j'écris rarement d'une traite), expliquer et aller dans le détail, donc aussi voir mes contradictions. Et par là même de me voir évoluer en relisant de vieux billets. Ça me permet aussi de confronter mon point de vue avec des amis qui me lisent et avec qui j'en parle.

Dans l'idéal, ce blog me permet de passer des liens précis en réponses à des questions récurrentes. Je dis dans l'idéal, car j'ai remarqué que souvent, des gens n'aiment pas avoir un lien. Préféreraient probablement que je passe du temps à tout retaper pour eux. L'exemple principal que j'ai eu, c'était avec Ondar, où un certains nombre d'inconnus[1] m'ont demandé des indications sur l'émission, souvent pour aller la faire. Et j'ai déjà rédigé un billet à ce sujet. Un autre exemple est que je donne souvent en lien les billets sur les Intervention en Milieu Scolaire pour les faire découvrir. C'est aussi dans ce cadre que je range les rares billets à vocation artistique de ce blog, même si ce n'est sûrement pas la meilleur pub pour le one-man, les bds que j'ai traduite, ni les pièces où j'ai joué.

Le dernier but, je ne l'ai pas atteint, mais j'y pense. C'est partager des idées qui semblent étranges à la plupart des gens (extraterrestre, me dit un ami qui m'a aussi dit qu'il amie bien être cité en ce lieu), mais qui moi me semblent naturelles. Les billets sur la thèse ou le mariage en sont un exemple récent. Mon but n'est pas tant de convaincre qui que ce soit, j'ai l'impression que c'est trop ressenti et émotif, pour que le raisonnement ait du sens - outre le fait que seul contre tous, j'ai sûrement tort, je serai par contre ravi que d'autres personnes lisant ce texte se reconnaissent et se rendent compte qu'elles ne sont pas seules, ce qui est souvent agréable.

J'aurai bien rajouté un dernier point, j'aimerai bien réussir à parler plus de science/informatique, de recherche. Mais je ne sais vraiment pas comment faire. Ou en tout cas, pas comment apporter un côté personnel, car ça serait la seule chose qui permettrait de justifier ce type de billet quand Interstice/Image des math font déjà des billets géniaux !

En passant, ce billet s'applique, toute chose inégale par ailleurs, à pourquoi je twitte et poste sur facebook.

Note

[1] i.e. de gens que me parlent en message privé facebook et que j'ai jamais vu de ma vie

samedi 4 octobre 2014

Bon retour parmi moi

De mardi à samedi ce blog n'était plus en ligne. Merci à tous ceux - i.e. Typhon - qui me l'ont signalés. Mais en fait, j'étais déjà au courant, vu que en fait, milchior.fr n'était plus en ligne, donc je ne pouvais plus récupérer d'email.

Même que tout le serveur, qui héberge khaoskomix.fr et 2 autres petits sites dont j'espère pouvoir parler un jour.

Oui, mardi/samedi, c'est long. Mais je suis amateur, et j'ai un boulot, donc c'est compliqué. Si, un boulot, j'ai enseigné 8 heures 30 cette semaine. Et surtout j'ai tenté de faire redémarrer le meme serveur. Finalement, j'ai tout réinstallé à 0. Mais il fallait le temps de faire un back up complet[1]. Et avec les permission j'ai du m'y reprendre plusieurs fois.

Heureusement, en théorie je n'ai pas perdu d'email. Mais ça m'a coûté, n'ayant pas d'autre serveur, j'ai remis durant ces jours milchior.fr sur un mutualisé chez le même hébergeur.

Ceci dit, je suis quand même un peu fier, vu que j'ai réussi à me débrouiller seul.

Note

[1] En fait je pouvais encore accéder à mes donnés via un démarrage sur livecd

mardi 1 avril 2014

Je vais arrêter dotclear

Billet dédié à Kozlika[1], en réponse à sa question qui est "pourquoi je vais quitter dotclear ?" (accessoirement, je vais aussi quitter pmwiki). Tout d'abord, je sais que dotclear est développé par des amateurs passionés, je ne fais aucun reproche aux développeurs. J'aurai bougé en silence sans la question.

Ça fait depuis 2008 que j'ai commencé un blog, sur DotClear. De mémoire, je l'ai choisi parce que je lisais le blog de Maitre Eolas, j'ai regardé ce qu'il utilisait, et j'ai installé le même.


Mon agacement commence à être trop gros pour que je ne bouge pas, surtout que ces derniers temps j'écris de plus en plus, et des billets plus longs. Et que j'ai envie aussi d'écrire autres choses que des billets à proprement parler, mais je ne le "sens" pas sur ce système.

Un bug, toutes les images semblent avoir disparu. J'ai aucune idée de pourquoi, peut-être une mise à jour(ok, l'image est de nouveau là, je les ai récupéré depuis une backup). Ensuite, trouver un billet dans la partie administrative est compliqué, si on ne veut pas relire les titres un à un. En effet, je n'ai pas moyen de chercher par des mots/le titre du billet.

Tout d'abord, si je fais un retour à la ligne dans mon texte, j'aimerai avoir un retour à la ligne à l'affichage. Ça suffit de mettre trois % si je veux sauter une ligne sans changer de paragraphe. Je ne suis pas en train de faire du latex, du html, juste d'écrire un billet. Et si je veux faire un saut entre deux paragraphe, il me semble que je n'ai pas d'autre choix que de faire "saut de ligne, 3 fois %, saut de ligne", bref, pas pratique du tout.

Ensuite, j'ai toujours galérer pour mettre des vidéos youtube. Parfois elles sont trop grosses et cache une partie des menus de droite. En plus en pratique le lecteur doit cliquer sur lire la suite pour accéder à la vidéo, alors même que je déteste le principe de résumé d'un billet de blog, qui force à avoir plein d'onglet ouvert. En plus, il n'y a rien pour rajouter directement la vidéo, je dois copier le code html fourni par youtube, donc je ne peux pas écrire le reste du billet autrement qu'en code. Pire, si je vais dans l'édition du billet, j'ai "visuel" ou "source". La vidéo apparait dans "visuel", mais disparait dans "source". Je n'ai même plus accès au code html que j'y avais moi-même copié collé plus tôt. Ce qui rend difficile toute modification du billet pour corriger une éventuelle faute.

Les commentaire. Je hais le fait de devoir valider son commentaire. C'est un coup à ce que quelqu'un ferme l'onglet trop vite et que le commentaire n'apparaisse jamais. (Je sais que ça a déjà du m'arriver sur le blog de David Monniaux. Sauf à ce que M. Monniaux ait décidé de censurer certains de mes commentaires, ce dont je doute fort. Je passerai sur le spam, j'en ai - au point que j'ai du activer la modération par défaut pour le bien de mes lecteurs - mais qui est un problème qui touche tout le monde dès que les commentaires sont activés.

Les catégorie: j'ai de plus en plus de mal avec le système de catégorie, en particulier pour les billets appartenant à plusieurs catégories. Dans l'idéal, j'aimerai presque que ça soit des sections indépendantes du site, certaines avec leur propres mises en page. Le système de blog, c'est juste pour tenir les gens aux courant des mises à jour, mais à part les lecteurs réguliers, il n'y a aucune raison cohérente - pour moi - de montrer les dernieres billets en derniers.


Bien sûr, je ne dis pas qu'il n'existe pas de solution aux problèmes que je rencontre. Si ça se trouve, certaines sont réglé, mais je ne trouve pas où (et n'ai pas envie de passer beaucoup de temps à chercher). Il y a tellement de paramètres, dont beaucoup que je n'uitlise pas - tel que la gestion des utilisateurs - et tellement d'options, que je ne sais pas où chercher. Certes, Firefox a ce même souci, et je l'utilise aussi. Mais - peut être grâce à une base d'utilisateur plus grande - en général google trouve comment résoudre mes problèmes firefox[2]. Dotclear en général, je trouve moins facilement.

Un autre point que je regrette. Comme ça utilise une base de donné, il me semble que je n'ai pas de moyen aisé de faire une sauvegarde automatique régulière. (Enfin, je dis ça, je pourrai faire un script cron). Un système comme fugitive a l'air bien plus cool. (Même s'il faudrait trouver un équivalent avec commentaire).

Ce qui m'ammène à un autre regret que j'ai. De manière générale, je n'aime plus devoir passer par une interface web pour mettre mes billets en ligne. Je gère autant que je peux tout en ssh sur mon serveur, je ne vois pas l'intérêt(pour moi) de l'interface web.


D'ailleurs, je ne dis pas non plus que tous ces problèmes seront toutes réglées sur un autre système. Même que j'en rencontrerai certainement d'autres. Mais au moins, j'avancerait, je testerai. Voir je développerai ce dont j'ai besoin. Puisque je n'ai pas besoin d'un truc généraliste, mais juste d'un système avec quelques fonctionnalités du style: tenir le rss à jour, avoir des commentaires, afficher le texte que je veux afficher, je suis théoriquement capable de le faire [3].

Notes

[1] J'ai honte, je viens de réaliser que je confondais deux "Koz.*", j'ai cru pendant une minute que Koztoujours m'avait écrit.

[2] sauf à la fac, à cause de la configuration des ordinateurs partagés.

[3] En tout cas, j'espère, vu que c'est le genre de projet que je donne à nos étudiants de L1

lundi 22 juillet 2013

Changement d'hébergement

Je vais changer rapidement d'hébergement pour mon site web. Ne vous étonnez donc pas si ce blog disparaît temporairement (j'espère) ou a des soucis.

De toute façon, j'ai des backup de tout, alors ça devrait aller.

Pour les emails, j'espère que ça se passera bien aussi.

samedi 29 décembre 2012

Note de service

Vu que l'antispam n'est plus capable de faire son boulot, je modère maintenant les commentaires de ce blog.

vendredi 7 janvier 2011

Nouveau site

Pour information, mon nouveau site est en cours de construction. J'explique la raison sur pour ce site. En particulier on y verra un certain nombre d'article du blog qui y seront réécrit.

Ce blog ne disparaitra pas pour autant, il aura probablement la primeur des pages qui y sont postés. Le blog permet de signaler ce qu'il y a de neuf, et le site de rentrer plus en détails et de pouvoir changer les textes quand je pense qu'il faut les remanier. En particulier, un nouveau visiteur de www.arthurrainbow.fr pourra regarder directement les parties qui l'intéresser (par exemple les truc d'écritures) sans avoir à avoir l'ordre chronologique des billets du blog.

Je compte aussi rajouter une option pour laisser commenter les pages, car j'aime bien le principe du commentaire.

Et on verra bien que tout est sous licence cc.

dimanche 8 août 2010

Ce blog va changer de nom

Arthur Rainbow était déjà un artiste de music hall (La vie mode d'emploi, Perec, 1978), si j'en crois un camarade de classe.

Il n'y a pas vraiment de risque d'être confondu, mais je n'ai pas envie que mon nom de scène, aussi bon que soit le jeu de mot, soit du réchauffé.

Je suis donc à la recherche d'un nouveau nom.

lundi 7 septembre 2009

Mots clefs

Comme beaucoup de blogueur, je regarde parfois les mots clefs faisant venir les gens, parfois, ça m'amuse. Je vous les livre avec mes commentaires

"massonisme" J'aimerai que quelqu'un m'explique comment ça à pu faire venir ici. A la limite, chez Asp Explorer, Typhon, ou autre anti-espéranto primaire, pourquoi pas.
"arthurrainbow.fr pape " là je ne pige vraiment pas. Je veux dire, c'est TRES clairement mon blog qui est cherché, mais pourquoi "pape"?
"Artur rinbo", "artur rhinbau ", "arthure raimbo ". Ça m'inquiète
"L'humoriste arthur", vous ne trouverez pas le bon[1] ici, mais regardez quand même, j'ai la prétention de croire que c'est mieux.
"arthur milchior blog " je pense que là, vous avez réussi votre recherche! (Par contre, je serai surpris de savoir qui me recherche pas mon vrai nom)
"il n'y a que deux types de berger" (Les "sont dans la recherche")
"typiquement atypique" normalien (ici aussi il y avait les guillemets, ce qui pousser à penser que j'ai pas inventé cette citation, je l'avais entendu quelque part)
a qui qu'on admir
algorithmique pour matheux
arbre généalogique du non ergo
arthur brad pitt deuchfalh
"arthur explorer morgoth" je crois qu'il s'est bien trompé
"blog chomeur" Je suis étudiant!
"blog de voisine" Il parait que ça rock
"blogs gay personnel" "blog prsonnel gay" "blog personnel gay" Je ne savais pas que même mon blog était gay, faudra que je songe à lui demander de sortir avec moi :p
"je sais pas si je suis gay", "je ne sais pas si je suis gay " "je suis gay ... "
"je suis un gay suicidé " J'ai un gros doute, mais bon
"comment tu sais que je suis gay" Parce que tu viens de taper cette recherche sur google!
" commentaire composé huis clos scene 5 " Je veux bien essayer, mais 5, c'est la note de l'écrit de mon bac!
"critique du one man show d'arthur" Facile: "c'est nul" (je n'ai vu qu'un sketch en fait, je devrai pas juger)
"dégat des eaux paresseux " Il a raison, pas besoin de se presser!
"et-il possible d'avoir des " super pouvoir " ? " Je ne sais pas, tiens moi au courant!
"insulter les gens"
"je ne savais pas si tu existais vraiment ou mathématiquement » "Euh... essaye cet xkcd
joli graphe
"les blagues d'hélène ségara" Cette recherche m'explique beaucoup sur la manière de comprendre ses chansons.
"les plus cher lunettes de ego " j'aimerai bien une explication
"moi je suis gay je peut devenir un homme " Effectivement, en général, les gays ont tendances à être des hommes, sinon ce sont des hétérotes!
"pbl de sexualité dans couple gay" 1èrement: trouver un partenaire, je tenterai d'aider plus après la première étape franchi.
"pourquoi vouloir entrer dans des cases " Parce que c'est joli à l'intérieur?
"quel est l'age des couples gay" ça me rappelle la question de Coluche: "quel age avait Rimbaud"
"recherche gay pour vivre avec lui" Bon courage
"serge lama censuré " Vous voyez que je ne disais pas n'importe quoi, quelqu'un est d'accord avec moi!
"serveur soumis gay " j'ai déjà vu des serveurs soumis à d'autre serveur (typiquement, un serveur de base de donnée qui obéit au requête du serveur de page web), mais je ne connais rien de leur sexualité, désolé.
"translated man in women" Euh, ça c'est pas une traduction, c'est un changement de sexe
"typhail", allez voir ici
"arthur milchior inria" Là, j'aimerai vraiment savoir qui a cherché ça.
"arthurrainbow sven" Aurai-je une explication ce week-end?

Note

[1] Non pas qu'il doit vraiment bon, ni qu'il soit vraiment humoriste d'ailleurs.

samedi 5 septembre 2009

Retour de ce site

Mes excuses pour l'absence de arthurrainbow.fr (ce qui m'inquiète, c'est que personne ne m'ait prévenu :s)

L'erreur est entièrement de ma faute, puisque j'ai oublié de renouveler le nom de domaine (en fait, je pensais l'avoir fait quand j'ai renouvelé le fait que www.arthurrainbow.fr soit un alias pour www.milchior.fr). Et bien sur, l'hebergeur online.net envoie les emails sur l'adresse email que j'utilisait à l'époque, qui n'est pas celle que j'utilise aujourd'hui(Puisque je n'avais justement pas encore acheté milchior.fr).

Passionnant, hein?

Mais que ça ne vous empêche pas de lire les billets que j'ai posté pendant l'absence du site!

samedi 22 août 2009

Je ro(mens)ce

Visiblement, certains n'ont pas compris ce qui suit, alors je le précise.

Je mens!

Non, je ne suis pas en train de vous jouer au paradoxe du menteur, je précise simplement qu'il ne faut pas croire tout ce que j'écris sur ce blog. Il peut m'arriver de romancer un peu, l'intérêt étant d'écrire des choses plus ou moins amusantes.

Par exemple, si je disais que je suis passé de 35 minutes à 21 minutes, et que j'ai un gain en moyenne de 33% grâce aux modifications que j'ai fait au code, tout le monde s'en moquera, sauf les rares utilisateurs d'alt-ergo.
Par contre, si je dis que je suis passé d'une seconde à une demi seconde, toute personne normalement constitué trouvera que c'est ridicule. C'est donc plus "rigolo".

D'ailleurs, en fait, je travaille pas dans l'informatique, je suis garagiste!

vendredi 10 juillet 2009

Remerciement à mes commentateurs

Je souhaitais formellement remercier mes commentateurs. Vous m'apportez en effet des visiteurs. Trois visiteurs pour être exacte.

J'ai en effet une personne qui est venu en tapant "blaireauman", et une autre avec "algorithme typhon". Je remercie donc Typhon et Blaireauman...

Un poste peut-être plus intéressant demain

mardi 7 juillet 2009

Je n'ai pas d'idée

Mais je préfère le dire, car ça commence à devenir assez bordélique dans les commentaire du dernier billet, donc j'en fais un nouveau.

dimanche 26 avril 2009

Des blogs

J'ai passé un temps non négligeable de ces vacance à feuilleter des blogs. Ce billet m'aidera je l'espère à comprendre pourquoi, je ne suis pas sur de le savoir actuellement moi-même.

Je distingue plusieurs sortes de blogs. Certain y parlent de leurs métiers et permettent de donner une autre vision. Je pense qu'elle n'a rien à voir avec la vérité, qui ne peut être comprise qu'en ayant pratiqué le métier, mais qui sera plus proche que ce que la vision de client/utilisateur/des journaux peut rapporter. Je pense à Nichevo et à POLiCE pour la police, la plume d'Aliocha pour le journalisme (il est d'ailleurs étonnant que pour pouvoir parler ouvertement du journalisme il ait à ce point fallu s'échapper du journal, et créer un nom différent pour bloguer anonymement) et à Authueil, afin de pouvoir voir la création de la loi du coté technique. Je finirai par citer Zythom et ses anecdotes d'expert judiciaire en informatique, qui m'a fait à plusieurs fois l'amabilité de commenter ici.

Il y a les blogs parlant d'actualité, ce qui peut se mélanger avec la catégorie précédente, un célèbre exemple étant celui de Maître Eolas pour un commentaire juridique, et sinon Le genre qui ne se laisse pas faire d'Alain Piriou, pour l'actualité des revendications homosexuelles.

D'autre sont fait pour être divertissant, que ce soit des webcomics tels que Abstruse Goose et Boulet, ou via des textes romancés, et là je dois bien sur commencer par Une tétine dans le coeur d'Asp Explorer, ou plus récemment Féérie et charcuterie de Wl4d.

Certains tournent autour d'un thème précis, et non pas d'un auteur particulier. C'est le cas des blogs scientifiques, Images des mathématiques, et interstices qui tente de vulgariser les mathématiques et l'informatique respectivement sont de très bons exemples par le CNRS et l'INRIA. Encore que des personne le font hors du cadre des institutions, tels qu'inclassable mathématique.

Et enfin, je vois les blogs personnels, je pense que ce sont les plus connu du grand public. Quand on dit le mot "blog" à quelqu'un, il y a de grande chance qu'ils pense à une page où l'on montre des photos de soi avec ses potes, et des "lol, il est trop cool". Là je serai aimable et ne donnerait pas de lien. C'est malheureusement celui le plus dangereux pour la vie privée, et qui empiète souvent sur celle de ses amis sans qu'ils ne le sachent.

Néanmoins, c'est réducteur, et il y a des blogs que je qualifierai de personnels sans pour autant rentrer totalement dans la vie privée, qui laissent parfois un minimum d'anonymat, mais qui sont peut-être un équivalent moderne de journal de bord/carnet intime. Je classe mon blog dans la dernière catégorie, blog personnel, c'est d'ailleurs marqué dans son titre. Mais je pense échapper à la description que je vous ai faites à l'instant. Et si je reste facilement reconnaissable, c'est entre autre parce qu'il serait très dur de faire de la publicité pour mon spectacle sans m'exposer en vrai.

Et j'ai plusieurs exemple de blogs personnels, de personne que je connais pas, et que pourtant je lis. Celui de David Madore, Finis Africae et encore La vie est mal configuré sont trois exemple sur lesquels j'ai passé beaucoup de temps, sans pouvoir exactement expliqué pourquoi.

Certes, M. Levy, de Finis Africae, a écrit des nouvelles très agréable à lire, Les Quenouilles de Lachésis, mais quantitativement dans ce blog c'est anecdotique.

Peut-être que, comme en écoutant les chansons, j'aime à me reconnaitre dans certains morceau, à lire l'histoire comme un roman en oubliant qu'il y a quelqu'un derrière. Je cherchais plus ou moins à m'écrire quelque chose comme Tu Marcellus eris. Ou encore parce que j'ai une certaine admiration pour ceux qui arrivent à comprendre des choses qui m'échappent. Je pense particulièrement à l'algèbre, qui me résiste malgré plusieurs tentatives et un cours à l'ENS. Mais j'ai une véritable impression de beauté en lisant ce billet L'arbre de Stern-Brocot. Et puis il y a des choses qu'on apprend, par hasard, peut-être comme dans une conversation de la "vrai vie", tel que le Relativisme de la morale. (Oui, je suis conscient que la dernière phrase fait très geek)

En tout cas, je n'arrive pas à savoir, mais je ne suis plus sur qu'une explication soit indispensable et obligatoire. Un point commun qui ressort, est peut-être mon admiration pour tous ces gens qui sont capable d'écrire, et d'écrire bien, et des choses intéressantes.

Par pur curiosité déplacé, car c'est votre vie privé, et vous procrastinez comme bon vous semble, mais... vous avez vraiment lu tout ça? Qu'est ce que vous faites ici?

dimanche 4 janvier 2009

Pourquoi je n'ai pas souhaité une bonne année ici

J'entends et je lis beaucoup "Bonne année", entre autre sur divers blogs. Je ne l'ai pas écris, c'est pas poli hein?

Il y a une explication simple, c'est la raison d'être de ce blog. Cela fait des mois que je n'ai écrit le moindre sketch, et l'idée était de me forcer à écrire, espérant que quelque chose de bon arrivera. Je vous laisse juge du résultats, m'enfin bon.

Donc, pour résumer, ce blog s'adresse avant tout à moi, et pas à vous, et je me souhaite pas bonne année à moi même.

Sinon, une autre bonne raison avait été donnée ici: ici

Arthur RAINBOW, qui soliloque