Sous-catégories

vendredi 5 août 2016

Big City: Pauviré

Big city, est une histoire audio de Tuhki et Grushkov. La saga a déjà deux épisodes de sorti, de 1 heures 5 de moyenne. Et c'est de la qualité. C'est drôle, l'audio est bon. Il y a pleins d'excellents comédiens. Mais jusqu'à présent, j'en avais pas parlé, parce que si je faisais un billet à chaque fois que je joue dans une saga, ça serait le sujet dont ce blog parlerait le plus, il suffit de voir: Le Meurtrier de White Chappel, Les Magiciens de Néosia, Agartha, Duke Niké 3, Star Wars: Celestial, et je m'arrête là avant de remonter à 2014.

Mais bon, là je fais une exception, parce que, Big City a, non seulement, des bonus. Mais aussi maintenant un Spin Of:
Pauviré, dont l'épisode 1 est sorti récemment. Et cet épisode est génial. Parce que, si j'avais déjà un rôle important dans Big City, Alan Parish, présentateur vedette. Je faisais surtout des ouvertures et fermetures d'épisodes. Certes, j’intervenais régulièrement, mais on passait beaucoup de temps avec d'autres personne. Je trouvai que mon personnage était un peu délaissé. Ils ont enfin compris ce problème, et je suis l'acteur principal du spin-of. En tout cas, je suis celui qui parle le plus. Comme dans intervention en milieu scolaire et le journal de 20 heures, sauf que cette fois, ce n'est pas moi qui l'ait écrit. Notez d'ailleurs en passant que c'est le même personnage dans le journal de 20 heures et dans Big City, ils ont eu l'amabilité de me le prêter.

mercredi 23 décembre 2015

Le journal de 20 heures

Depuis des années, le Nétophonix créé un calendrier de l'avent de saga mp3. Cette année, j'y ai participé.

Je serai curieux de savoir ce que vous y avez compris.

mardi 7 octobre 2014

Retour sur ma 1ère saga mp3

Ce soir, La Volte faisait sa soirée d'anniversaire avec l'auteur à qui elle doit son nom, Alain Damasio.

Je lui ai remis un cd avec la Saga MP3 et l'adresse du site des saga de l'été, il semblait flatté, ravi, curieux - ne connaissait pas le concept de saga MP3 - et m'a promis un retour par email. J'ai hâte. D'autant qu'il bosse son prochain livre avec des ingés sons et nous a fait écouter des extrait, ce qui a de quoi me faire me sentir intimidé. (Mais il y avait de l'écho souvent au début de l'extrait, et ça, ça me plaît !)

L'occasion de faire quelques réflexions sur la création de cette saga. D'autant que je serai Samedi sur SynopsLive dans l'émission Rétrosphère consacré aux sagas de l'été, et ça m'aidera à savoir quoi dire pour tout ceux qui n'auront pas lu ce billet.


D'abord, c'est incroyable d'avoir trouvé autant de gens qui acceptent de me donner du temps. 21 acteurs, 1 compositeur, des explications sur le forum, avec beaucoup de gens que j'admire ! Ça fait d'ailleurs 23 personne au total sur ce projet, comme dans la Horde du Contrevent - c'est une réflexion que je me suis faites durant la dédicace de la personne avant moi. Quoi que pour être honnête, c'est presque dommage que je sois plus enthousiaste pour les gens que j'admire que les autres. JBX est-il vraiment plus à remercier ici que Aquatikelfique ? Je ne crois pas, ils ont tous les 2 acceptés des rôles assez petit, ont fait l'enregistrement de leurs coté et m'ont passé un très bon son tout de suite. Pourtant, et j'espère ne pas vexer Aqua en disant ça, j'ai eu une certaine excitation en découvrant les enregistrement de JBX, l'auteur de Reflet d'Acide, ma 2ème saga mp3 préféré - que je n'ai pas eu en écoutant ceux d'Aqua.


D'ailleurs, la diversité des méthodes d'enregistrement est stupéfiante. D'abord, ce qui me semble le plus simple, ils enregistrent de leurs coté et m'envoient le résultat. Ça a été fait surtout pour des petits rôles, mais aussi par François TJP, qui joue Lyotar, et pour le coup j'ai dû lui demander 2 fois des modifications - peut-être car mon script n'était pas assez clair - mais j'ai mis un moment à avoir ce que je voulais. Mais d'un autre coté, il est le créateur/acteur principale de 2 sagas vraiment bien, je ne me faisais pas de souci, j'admire son travail et n'avait pas de doute sur ses talents.

Je reste franchement admiratif de Richoult en particulier, et de sa capacité à improviser. En particulier car je sais quand je joue pour un autre et qu'il est écrit «ici, improviser le fait de...» je galère énormément. J'ai gardé une petite partie seulement, même pour le bêtisier, j'ai du faire une sélection. Mais c'est hilarant de réécouter ses rushs. Oui, parce que on a fait presque tous les enregistrement via Skype, ce qui m'a permis de diriger les acteurs. Ils lancent l'enregistreur chez eux, et le coupent à la fin, donc j'ai plein de discussion et de prise raté, ce qu'on appelle des rushs. Ainsi pour Selkio, qui joue Kulenkamp, j'ai une heure de rush. Pour une saga de 34 minutes. (Petite note en passant - quand j’enregistre, je coupe l'enregistrement quand je ne lis pas une réplique - voir je supprime celle qui sont vraiment raté immédiatement. Ça prend pas de temps à l'acteur, mais c'est vraiment pratique derrière, pourquoi tout le monde ne le fait pas ?[1] ) D'ailleurs, c'est à Selkio que je dois vraiment la découverte de la direction d'acteur - j'ai joué dans Jencyo Rêva, il avait une idée précise en tête et m'a vraiment indiqué une manière de parler, quand monter où baisser la voix, ce que pense le personnage - et je pense que c'est pour ça que c'est la seule saga où je n'ai pas de problème à me réentendre - car c'est la seule où je ne me reconnais pas. J'étais pratiquement au point de me dire quand je dirigeai: qu'est-ce que Selkio dirait s'il était à ma place ?

En fait, j'avais déjà fait un peu de direction d'acteur sur les monos que j'avais écrit, mais je n'avais pas précisément d'idée, donc c'était «pour de faux». Là j'ai vraiment repris, et passé du temps. Sauf que parfois, sur plus d'une heure pour les personnages important, il m'est arrivé de passer en automatique et de n'être plus vraiment sûr de ce que l'acteur avait dit - et ça j'en suis pas content. Je pense réutiliser la méthode de Saevan, qui joue Spire, qui est de faire une première lecture complète avant d'enregistrer pour se mettre le texte en bouche. Encore que c'est ce qu'on a fait un peu avec Xuè - qui joue Spassky - sur le monologue : elle m'a envoyé 40 minutes de rush. Puis on a tout refait pratiquement en une fois, et c'est presque que cette dernière version que j'ai utilisé. (Ce qui m'arrange car je sais que j'étais parti en automatique à un moment sur les 40 minutes.)

Je remercierai jamais assez Xuè, elle m'a accordé au moins 4 soirées pour enregistrer son rôle ou refaire des enregistrement (je ne l'avais pas fait courir/souffler au début, ce qui est dommage pour la poursuite du chat). Je suis d'autant plus admiratif qu'elle n'a toujours pas écouté la saga - c'est dur de réentendre sa voix - donc elle ne profite même pas du résultat de son travail !


J'ai donné le rôle principale, et la narration, (et dans l'idéal ça aurait été tous les rôles) à d'autres gens. J'ai l'impression que c'est rare dans la saga MP3. Mais je ne sais pas comment font ceux qui écrivent jouent et montent. J'ai tenté de jouer Spassky, je me suis testé sur le monologue - et comme c'est dur d'entendre sa voix et que je le voulais bien lu, je n'arrivai pas à me faire une opinion. Je devais donc vraiment faire jouer d'autre personnes.

C'est d'ailleurs dur de donner les rôles. D'abord, j'avais quelques idées, mais le premier acteur pour Spassky n'a pas vraiment accroché, le 2ème a refusé et j'étais encore en recherche quand je faisais déjà enregistré d'autres personnes. C'est même pour ça que le vendeur à la sauvette dit «Mec», quand il a enregistré, je ne savais pas que Spassky serait une fille - ce qui ne change rien à l'histoire mais a changé beaucoup d'accord de phrase. En fait, je comptais passer un petite rôle à Xuè, et en discutant, en parlant des chats - qu'elle adore, on en est venu à lui donner ce gros rôle. Je n'y aurai pas pensé directement car je ne la connaissais pas bien comme actrice, et ça a été une bonne surprise pour moi ! Mais j'ai encore plus galéré en me rendant compte que j'ai donné 2 fois le même rôle à des gens - Ian et Tristeur des manifestants, et par ailleurs Destro et Selkio à qui j'ai dit Kulenkamp. Heureusement Destro à accepter de prendre le rôle du narrateur, plus exigeant.

De même, c'est très bizarre de faire des enregistrement séparés. Kradukman m'avait appris sur Bonnet à faire tous ensemble sur skype, se donner la réplique. Je l'ai en partie fait pour Supérieur et pour le mono de noël nommé Épisode. Mais à 21 c'est impossible à faire. Et ça me surprend mais ça ne me choque pas, j'ai souvent l'impression d'entendre une vraie discussion, surtout sur les dispute - que Kulenkamp engueule vraiment des gens.

Dans 21 acteurs, il y a 2 nouveaux, Lewon, rencontré à Geekopolis il y a 2 ans, fan de Naheulbeuk et je crois qu'il est pas beaucoup plus dans la saga mp3. Et Saumon FrAgile, un ami de plus de 10 ans, qui avait participé à la 1ère version de mon site web...C'est même lui qui m'avait fait découvrir les sagas mp3 - Naheulbeuk, IIIème légion... - à la base on s'est connu grâce à Pérusse. C'est assez marrant de pouvoir faire débuter des gens. Même si pour le coup, c'est vraiment des tout petits rôles, et en plus des endroit où la voix est déformé - haut parleur /télévision - ce qui justifie une qualité de micro moyenne.


Je vais continuer les remerciement avec ce qui m'attriste. J'ai eu des conseils/discussions, parfois long, avec Aspic, Blast et François TJP entre autre. Ça m'a énormément aidé pour le mixage, pour découvrir des trucs et comprendre comment améliorer la 1ère version. Mais d'un autre coté il y a pas mal de choses que je n'ai pas compris non plus, en particulier quand Blast et Aspic n'étaient pas d'accord entre eux, sur le temps que doit mettre le son entre l'oreille gauche et la droite sur de la stéréo réaliste.

En bref, j'ai acquis une bien meilleure connaissance, montage, mixage, effets sonores... Mais comme toujours, dès que j'apprend, j'apprend que j'ai énormément à apprendre. Il y a plein de défaut c'est sur - et pas que la réverb du début qui énerve les gens. Par exemple la masterisation - je n'ai toujours même pas compris ce que c'est, autant dire que j'ai appliqué à l'aveugle des conseils lu, et pratiquement rien fait.

Ceci dit, je sais que mon oreille se forme, je commence à entendre les silences - bruit de fond d'une pièce, réverbération... heureusement pas en permanence, je deviendrai cinglé. En écoutant d'autre saga je me met à penser à la manière dont ça a été fait. Par exemple je n'avais jamais remarqué que dans de l’héroïque, les bruits de combats ne correspondent à rien de précis, probablement même mis au hasard je pense - et pourtant ça ne m'a jamais dérangé. De même, chez Pérusse, aucun déplacement ne prend plus de 2 secondes de bruit de pas, mais ça passe. Et bien, ça me gênait sur la course de Spassky vers le chat, car je me voulais plus réaliste que comique, mais je pense que la durée n'est pas un souci.

Je crois que j'ai le syndrome de l'imposteur. Je ne me considère toujours pas comme créateur de saga mp3, ni même d'ailleurs comme vraiment dans la saga mp3, à la limite comme acteur correct, car je vois encore tout ce qui me manque. Certes, j'ai sorti des mp3, mais il y a plein de défaut, c'est presque une arnaque. Peut-être est-ce pour ça qu'il y a si peu de commentaire.

Je me dis que si ce n'était pas pour les sagas de l'été, pour un concours en 3 mois, j'aurai fait différemment - mais en fait je ne sais pas si j'aurai fait tout cours - différemment, ça veut dire refaire encore une version de l'épisode 1 en attendant qu'on me dise que les défaut ont disparu, enregistrer moi même la musique classique- j'ai un piano midi - espacer les sorties peut-être.

Ceci dit, ça reste génial, comme le néto en général, sur tout ce que ça m'a appris, et qui sera certainement réutilisable, que ce soit en saga - si j'en refais - ou en scène si je met du son.
Oui, parce que la prochaine écriture, ça sera de la scène, car c'est insupportable pour moi de pas avoir de retour, de ne entendre les gens rire, ou être attentif. J'ai passé des dizaines d'heures, et j'ai eu pratiquement que des critiques de mes comédiens - souvent sur ce que j'ai dit d'eux dans le bêtisier. Autant dire que c'est un peu frustrant. Mais d'un autre côté j'étais prévenu, c'est un commentaire régulier des anciens de la sagasphère. La grosse exception c'est The Next, l'émission de critique de saga mp3 de Radiosphère - où c'était plutôt bien accueilli POUR une première saga mp3.

Il avait commencé par lire la nouvelle. Ce qui me pose 2 questions, en majorité les auditeurs ont-ils fait ça ? L'ont-ils lu après ? Et j'ai l'impression qu'il doit y avoir beaucoup d'auditeurs qui ont lu le scénario - il est disponible sur mon blog depuis des mois, je l'ai mis en avant pour le recrutement, bref, je sais pas pour qui ça restait une découvert d'écouter.

Sinon, pourquoi un bêtisier, ma motivation n'est pas claire du tout puisque je ne l'ai pas expliqué. Ce n'est clairement pas une moquerie de ma part - où alors Pen of Chaos et Nico & Matt se moqueraient-ils de leurs acteurs et d'eux mêmes ? Non, c'est au contraire montrer une partie du travail derrière, c'est révéler que les acteurs n'ont pas eu un travail évidant. En particulier avec ce texte complexe. Bien sur, on le sait, - déjà car la majorité des auditeurs sont des gens de la sagasphère - et surtout car personne de sensé ne va dire «c'est simple», même si dans l'idéal ça doit avoir l'air simple. Étrangement pour moi, le bêtisier, c'est une manière de montrer mon respect envers le travail des acteurs.


D'ailleurs, une autre question, pourquoi commencer par une saga. La sagesse populaire suggère de commencer par un mono, un truc plus court.

D'abord, quand j'ai vu la nouvelle, j'ai voulu l'entendre, donc je devais l'adapter. Et puis surtout, j'ai arrêté les sketchs car je voulais écrire une histoire, je voulais faire des trucs plus construits, plus intéressant - qui laissent quelque chose à la fin, une idée, et pas juste se dire «on a bien rit» puis oublié une heure plus tard. Je ferai sûrement des monos, mais il était hors de questions que je commence par ça.

Note

[1] La seule exception, c'est justement pour Selkio, le capitaine Bishop, mais c'est parce que l'enregistrement était vraiment très étrange.

mercredi 3 septembre 2014

Les Hauts® Parleurs®

Après le contrôle du temps par la Weather Corp, la propriété intellectuelle étendue aux mots et les chats remplacés par des chats clonés. C'en est bien trop pour Spassky, un altermonde et un Haut® Parleur®.

Cette première saga est disponible sur le site des sagas de l'été. Si vous voulez voter - après avoir écouté tout le monde - tout est expliqué là bas.

mercredi 18 juin 2014

Les Hauts® Parleurs®

Après le contrôle du temps par la Weather Corp, la propriété intellectuelle étendue aux mots et les chats remplacés par des chats clonés. C'en est bien trop pour Spassky, un altermonde et un Haut Parleur.

Edit du 18 juin : texte mis à jour, il manquait une scène.

Les Hauts® Parleurs® sont une nouvelle d'Alain Damasio, disponible gratuitement sur Juriscom.

M. Damasio encourage le lecteur à un moment à lire un discours d'un personnage à haute voix; le discours est magnifiquement écrit. Comme en plus le fond de l'histoire est pertinent, je veux qu'elle soit adapté en saga mp3. Le concours des sagas de l'été me donnera l'occasion de le faire, et ça me donnera l'occasion de me lancer dans le montage.

Vous pourrez trouver le scénario en pdf et celtx. Je suis preneur de tout retour sur le document, et je suis aussi à la recherche d'acteurs pour les différents rôles. Il y en a 28 en tout, certains qui n'ont qu'une réplique, un autre qui est présent tout le temps puisque je n'ai pas encore trouvé d'acteur pour le premier role, Donc dites moi qui vous voudriez faire, si le role est disponible et que vous convenez, c'est génial, sinon il y aura un autre role. En particulier, pour Spassky et Alain j'aimerai voir votre reflexion sur la manière de le jouer, avant que je vous dise comment je le vois.

Accessoirement, il y a 4 répliques par "Foule", ça serait bien que tout le monde le fasse.

Si t'es pas un acteur de saga mp3, et que je te connais, tu peux bien sur faire l'enregistrement chez moi. J'ai le matos pour. Sinon il suffit de m'envoyer un wav. Si t'es acteur, je préférerai quand meme pouvoir diriger par skype. Mon adresse est arthurmilchior

Amicalement, Arthur

lundi 19 mai 2014

Supérieur

Je viens de participer à un concours de saga mp3. Le Hasardophonix, dont le principe est de former des équipes de trois personnes aux hasard, pour créer un "mono mp3", bref une histoire audio, de deux minutes, en deux mois. J'ai donc écrit un scénario, ça a été monté/mixé et mis en musique par A.J.K., et Spyritte a joué avec nous. Vous pouvez le télécharger ici. Et puis aussi écouter l'oeuvre des gagnant - bravo à Tonio, Lorendil et Demoniak pour au delà de la limite

Pour information, je suis arrivé 4ème sur 5. Les commentaires du jury et des netophonistes sont disponible. Les vôtres le seront en commentaire.

J'en ai profité pour créer une page, amenée à évoluer très rapidement pour être présentable. Ou au minimum pour être intégré dans le wiki. En attendant, vous pouvez entendre la première histoire que j'ai créé - seul - de toute ma vie. Parce que mine de rien, j'ai souvent écrit des gags, des vannes, mais jamais d'histoire de truc qui évoluent, qui se déroulent sur le temps. Ou en tout cas, quand j'ai fait ça, j'ai surtout appuyé un autre auteur[1]


Ce qui suit, c'est des commentaires des résultats, puis du mono, donc ça spoile allègrement.

Les commentaires sur le texte sont assez clair: "le texte devient ennuyeux au fur et à mesure que l'on avance", "le scénario est déjà vu" "une sensation d'inachevé en ce qui concerne le scénario. Ce dernier est d'ailleurs globalement plat". (Mais aussi "le scénario est génial"). Bref, ma partie du travail est plutôt raté. Comme les autres commentaires parlent du trop grand nombre de bruitage, et que c'est ce que j'avais demandé, c'est encore moi qui ait raté.

J'avais déjà écrit sur les sagas mp3. Je rajoute maintenant un point que je n'avais pas forcément vu. Un bide sur scène, c'est un soir. On peut recommencer quelques jours plus tard, ailleurs, et avoir un beau succès. C'est assez désagréable, mais je me suis déjà pris bien des baffes, et des pires, et ça passe vite. Mais, par contre, je viens juste de réaliser que là, un bide, c'est deux mois et demi de boulot, pas réutilisable - vu que je peux pas vraiment modifier le mono et le remettre en ligne jusqu'à ce que ça marche - et d'ailleurs que je ne sais pas précisément où et quand des choses clochent. Réciproquement, ça m'a fait plaisir de bosser avec AJK - un mec qui peut réciter du Pérusse ou du Gustave Parking, c'est toujours cool ; Et par rapport au travail en solitaire, ça fait du bien !

Pour l'anecdote, j'ai d'abord confondu avec les règles de la saga de l'été, j'ai cru que le minimum était 20 et non pas 2 minutes. Mais ça n'aurait pas changé grand chose, car, avec le texte uniquement, je ne pensais pas qu'on dépasserait les 20 minutes.
Je m'étais demandé comment donner un vrai rôle à 3 personnes, alors que seuls deux personnages me semblaient utiles, d'où l'idée d'avoir deux voix pour un perso. Et j'adore le résultat, ça va totalement avec l'esprit que je voulais pour le mono. Même si l'avis sur ce procédé semble extrêmement partagé !

J'aime aussi et surtout le parallèle entre le mono et le concours, que personne n'a malheureusement relevé. C'était pour moi un point assez fort. D'abord, "Auteur" est joué par l'auteur (entre autre), "Artisan" a effectivement fait le mono. Auteur se demande ce qu'il veut créer et répond "humanité, sinon je ne serai pas là" et c'est vrai, le premier brisage de 4ème mur avec la fin, mais qui permet de mettre en parallèle les notions de cause et conséquence. Le hasardophonix a t-il créé le mono, ou bien les entités ont-elles créé l'univers et le hasardophonix ? En plus, nous avons rendu notre travail en retard, pas totalement parfait, pas au mieux de ce qui aurait été possible, mais qui fonctionnait plutôt bien, assez pour le délivrer. Ce n'est pas parfait, mais c'est fait, on a fait quelque chose ! Et puis finalement, une bonne partie des reporciels/critique, n'ont pas vu l'intérêt/apprécié le mono. Et pour ça, je suis donc paradoxalement content d'avoir reçu des avis de jury assez mauvais sur la réalisation, car - involontairement je pense - ils sont rentré dans mon jeu !


P.S. j'ai pas abandonné l'idée de changer de système de blog, mais c'est pas le plus urgent, et je vais pas arrêter d'écrire le temps de le faire. Donc pour l'instant, je reste ici.

Note

[1] Plus d'information quand ça sera publique.

mercredi 19 février 2014

Encore quelques sagas mp3

Salut,

J'ai participé à quelques sagas MP3, alors si t'as envie d'entendre ma voix, tu peux aller sur le site de Red Universe, où je joue le rôle de Junta, un politicien, et où je fais aussi de la narration. Par contre, fais gaffe, parce que j'apparais à partir de l'épisode 161, c'est à dire après 16 heures de sagas.

La saga est bien, mais franchement, je ne sais pas si je peux vous conseillez d'y investir 16 heures. (En tout cas, j'écoute quand je fais des taches ennuyeuse, comme la vaisselle, le ménage... autant dire que ça m'a pris plus d'un mois pour finir la saga, qui n'en est toujours pas à la moitié de son histoire !)


Une petite mention en passant à Pirate à la carabine et aux Chronique de Grippha, ou j'ai des petits rôles, proche de la figuration.


Et surtout, surtout, j'arrive dans la 3ème partie de l'épisode transitoire entre les chapitres 3 et 4 du cycle 1 de Jencyo Rêva !

Ok, leur numérotation d'épisode est assez complexe, et leur site est mal fichu, vu le nombre de clic nécessaire depuis la page d'accueil pour trouver ce qu'on cherche. Mais à part ça, je suis ravi !

J'adore Jencyo Rêva, je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs, mais j'adore cette saga. Même que j'ai été le premier à demander un autographe aux créateurs il parait. Et après avoir écouté un mono de Noël, j'ai été contacté pour jouer un rôle, car ma voix correspondait. Et effectivement, pour la première fois en saga mp3, je peux écouter un épisode sans être gêné par le son de ma voix. En entendant le personnage et pas en m'entendant jouer.

Donc, je tiens à le dire publiquement, Selkio est un excellent directeur d'acteur !

Bref, je suis fan. Et en plus je suis dedans. Je suis ravi !

Edit: En fait, je crois que j'ai compris ce qui, pour moi, différencie Jencyo Rêva des autres sagas où j'ai joué. Je peux changer de hauteur de voix, de sonorité, et si je dois jouer plusieurs rôle, c'est naturellement ce que j'ai l'habitude de faire. Mais même si je prend un accent, je garde toujours mon phrasé naturel. Les espaces entre différents morceaux de phrases, les pauses, les montées et descentes dans la phrase.

J'ai déjà enregistré par skype[1], mais jusqu'à présent, c'était soit pour que tout le monde joue en même temps, pour avoir plus de répondant, soit pour m'entendre répéter des indications vagues et pouvoir refaire rapidement, comme dans Red Universe, où on est assez libre.

Pour la première fois, j'étais face à un directeur d'acteur qui savait vraiment précisément ce qu'il voulait, et pour la première fois, je me retrouve à vraiment changé non seulement le son de ma voix, mais toute ma manière de parler. Et pour la première fois, c'est ma voix, mais ce n'est plus moi. Car même si j'avais dû dire la phrase, je ne l'aurai pas dit comme ça.

Note

[1] En fait, le chef écoute par skype, mais comme skype diminue la qualité, c'est mon ordinateur qui enregistre directement, je passe le fichier .wav après

vendredi 2 août 2013

Saga MP3 et Seul-en-scène, sketchs et monos

Ce billet me trotte dans la tête depuis quelques temps. À propos des seuls en scène et des sagas MP3. Des sketchs et des monos.

J'exclue tout de suite du champ de réflexion le fait que certains font de la scène et de la saga. En particulier car ceux que je connais font de la musique sur scène, musique parfois comique, parfois accompagnée de quelques gags, mais ça reste des concerts. Il s'agit de:

  • Naheulband, avec Pen of Chaos et parfois Knarf, auteurs de Naheulbeuk et du Survivaure respectivement, ainsi que de
  • Magoyond, groupe de musique Rock/Zombi[1], dont le lead singer, le Mago, créé la saga "Corotikus"[2] et surtout "Chez le psy", et
  • le claviériste Aspic est l'auteur d'entre autre l'incroyable "Projet de saga mp3 sur les tueur à gage" (au singulier). Un nanar des sagas mp3 (à ne pas écouter si on n'a pas déjà écouter quelques sagas mp3, et en particuliers quelques mauvaises sagas mp3).

Ensuite, je ne donne que mon expérience personnelle. Un autre humoriste aura peut-être un autre ressenti de notre monde.


Tout d'abord, ce qui rapproche ces domaines:

En général, le but est de faire rire. Parfois de faire naître des sentiments forts dans le public. Dans tous les cas, il s'agit de création, et donc d'essais, erreurs, et parfois de réussites. Pour être honnête, vous remarquerez que cette phrase s'applique d'ailleurs à tout un tas de domaines créatifs.

Il y a 792 sagas mp3 référencée le Netophonix, et il y a des centaines d'humoristes référencés sur Billet Réduc. Certains sont très connus, et parfois même réussissent à gagner des sous avec que ça soit Reflet d'Acide ou Pierre Palmade, et d'autres sont connues de quelques personnes - et là je ne vois pas d'intérêt de vous donner d'exemple. Certaines œuvres sont bonnes et mériteraient d'être plus connues, ce qui viendra peut-être avec le temps. Et d'autres sont vraiment mauvaise, soit que l'auteur ait cru que c'était simple et n'a pas fait assez d'effort, soit simplement qu'il a tenté, et raté son essai.

Il y a aussi une communauté qui se forme autour de ces domaines. Comme beaucoup de communauté il y a différents niveau d'implications. Tout d'abord, les humoristes et les gens qui participent aux sagas. Autour il y a un noyau de gens actifs dans la communauté. Les gens qui organisent des scènes ouvertes, ou les administrateurs/modérateurs des lieux virtuels consacrés à la saga. Il y a les connaisseurs qui ne s'implique pas[3], mais qui font l'effort d'aller découvrir des sagas MP3 ou des humoristes, et parfois de donner leur avis, une critique constructive ou juste un encouragement. Et enfin l'immense majorité de matière noire, qu'on ne connait pas - même si sur scène on voit leur visage.

Les frontières ne sont bien sûr pas étanches, je connais des spectateurs assidus qui se transforment en humoriste, la dernière en date étant la charmante Danielle Schwartz, qui du haut de ses 69 ans se lance dans l'humour, avec un certain succès . Et un auditeur de saga peut tout à fait participer à un casting de figurant de Pen of Chaos sans que ça l'engage à quoi que ce soit.

Un dernier rapport entre ces mondes. On trouve des histoires courtes. Typiquement, les deux minutes du peuple, ou un sketch de 5 minutes. Et des histoires longues. Tel que Adoprixtoxis ou les pièces de théâtre classiques. (En one-man-show, c'est plus rare, même si je peux citer Yonathan - qui fait le meilleur one-man que j'ai vu de ma vie[4], Julie Villers, ou encore Modèle Déposé, par Benoit Poelvoorde)


Maintenant, les différences.

La première question que je me suis posé est: comment peut-on faire rire quand on n'a pas un public groupé devant soi. Le rire est contagieux. Une connaissance qui fait des salles avec des milliers de personnes m'assurait - et je le crois volontiers, qu'ils sont beaucoup plus facile à faire rire qu'une salle de 10 personnes. Alors une personne derrière son ordi ?

Et puis, l'humoriste peut profiter de l'interaction avec le public. Parfois il se moque de lui, et adaptera alors sa vanne. Et même s'il ne lui parle pas directement, il l'entend rire, ou ne pas rire, et pourra s'adapter - par exemple en attendant la fin des rires pour lancer la réplique suivante.

D'ailleurs, l'humoriste jouera plusieurs fois son spectacle, il pourra retirer à la représentation n+1 ce qui a raté à la n, n-1, etc... Et il pourra insister plus sur ce qui a réussit. Et rajouter des nouveauté. Une saga mp3 - ou une vidéo - , tu la crées, tu demandes les retours de quelques potes, tu modifies ce qui n'allait pas, tu la donne au public, et c'est fini. Dans certains cas, tu recommences à 0, pour avoir une version 2 (ou 3, ou 4 pour JBX) de meilleure qualité, car avec les années tu as progressé. Mais fondamentalement, tu n'as plus le processus itératif de la scène.

Et puis, tu n'as plus accès à cette drogue qui est le rire du public, et qui fais un bien fou quand tu la reçois en pleine face !


Une autre différence fondamentale, qui est peut-être la cause des autres différences: L'argent. Une saga mp3, tu dois avoir un ordinateur, et un micro. Tout le monde a déjà un ordinateur, et un micro, ça se compte en dizaines d'euro dans n'importe quel supermarché. Si vous regardez le Netophonix, vous découvrirez avec stupéfaction qu'un micro premier prix est tout à fait suffisant, et que c'est d'ailleurs ce qu'utilise JBX pour reflet d'acide. On peut rajouter un gros disque dur pour garder des heures d'enregistrement, et encore, c'est moins utile qu'il y a 10 ans. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter des cds de bruitages, un micro de meilleure qualité, un logiciel de montage audio payant...

Ensuite on peut rajouter un nom de domaine, un hébergement - en général un hébergement mutualisé suffit, sauf si on est aussi gros que Naheulbeuk et qu'on a besoin de miroir.

Disons que le total fait quelques dizaines d'euros par an. Une centaine ou deux si vraiment on le veut[5]. Réciproquement, il est tout à fait possible de partager sa saga en ligne gratuitement. Parfois on met de la pub, parfois un appel au don, parfois des produits dérivés parfois rien. Au point qu'un débat/dispute s'est créé récemment, car un ancien auteur de saga se demandait s'il était possible d'en vivre, et que la première réponse est que "la saga mp3 ne doit pas être rentable"[6].

Si tu veux faire un one-man-show, le minimum vital est: une salle.

J'ai pu disposer de salle gratuitement à l'ens, quand j'y étais. Peut-être que je pourrais encore quand mon prochain one-man sera prêt, j'essayerai.

Sinon, à Paris[7], tu as quelques rares salles sans minimum garantie, donc tu payes rien à l'avance. C'est le cas du théâtre popul'air, que j'adore. Où j'ai joué pendant 3 mois. Sinon, la plupart des salles, si tu veux un horaire pas trop pourri (par exemple, pas le lundi 18 heures), pour une cinquantaine de place, tu montes rapidement à la centaine d'euros. Si tu veux jouer toutes les semaines pendant 3 mois, ça te fait 3*4,5*100=1400 euros. Parfois, tu dois trouver ton régisseur, ou le payer en plus, parfois il est compris dans le prix de la salle.

Ensuite tu peux rajouter quelques centaines d'euros pour les flyers, car tu dois faire ta pub si tu veux que le monde vienne. Et peut-être quelques autres centaines d'euros si tu veux une bannière sur un site comme billet-réduc ou soirée spectacle (je n'ai pas les prix). Et puis bien sûr, les tickets de métro pour aller t’entraîner et faire ta pub dans les différentes scènes ouvertes[8].

Enfin, tu payes ton décor, ton matériel, ton costume, le cas échéant. Ça, chacun fait comme il peut et il veut. Mais si t'as un décor encombrant, à transporter en voiture, tu dois rajouter l'essence toutes les semaines. Car dans un petit théâtre parisien, tu ne stockes rien, ou pratiquement rien. Si t'as 3 spectacles par soir, 7 soir par semaine, tu ne peux pas stocker le matériel de 21 spectacles sur place.

Autant dire que si tu ne gagnes pas déjà confortablement ta vie, tu as l'obligation de gagner des sous, pour éviter de perdre trop de plume en jouant.

Par conséquence, un spectacle est payant. Tu ne peux pas sans te ruiner faire de spectacle gratuit - sauf parfois un show case pour montrer à des producteurs que t'es excellent et qu'il faut t'engager/te programmer dans leur salle.

Mais si un spectacle est payant, ça veut dire que toi, spectateur, tu es limité dans le nombre de spectacle que tu vas voir. Et encore, à Paris, on a de la chance[9], l'offre et la demande fait que les spectacles sont relativement peu cher par rapport à la province, quand tu évites les salles prestigieuse de type Olympia. Écouter Jencyo Rêva ne t'empêchera pas d'écouter les impunissable, au contraire, tu va vouloir découvrir encore plus de sagas.

D'ailleurs, durant mon quart d'heure de gloire télévisuelle (encore une différence avec les sagas mp3), certains me prévenaient de faire attention. Que tout le monde était gentil devant la caméra, mais qu'en fait c'est un monde de bête, et tout le monde sait qu'un humoriste qui réussit, c'est un concurrent en plus... J'ai la naïveté de croire que si certains étaient sympathique avec moi, c'était sincère, mais j'ai aussi remarqué des gens qui avaient un comportement totalement différent envers moi selon que la caméra soit allumée ou éteinte. Forcément, entendre ça, ça met mal à l'aise, ce n'est pas ce qu'on a envie d'avoir comme milieu où évoluer. Et pour le coup, j'envie la gratuité de la sagasphère, car j'ai la nette impression que s'il y a parfois débats et dispute, comme partout, ce n'est pas une lutte de fond non plus.


Une conséquence de ce qui précède est: l'esprit d'entre aide. Si j'ai besoin de conseil technique, l'expérience m'a montré que j'en trouve sans aucun problème sur le netophonix. Ainsi que des critiques constructives sur ma première tentative de mono(i.e. une histoire courte en un seul fichier audio, contrairement aux séries en plusieurs épisodes). Alors que si je voulais un retour, un avis, niveau one-man, malgré plus d'un an passé dans ce milieu, je ne saurai toujours pas à qui m'adresser.

Un autre exemple, beaucoup de sagas mp3 ont des invités, des personnages joué par des inconnus trouvés sur le netophonix, ou par d'autres créateurs de saga mp3. Il n'y a sur scène pratiquement aucune interactivité, pas de duo qui se forment pour un seul sketch. Je trouve ça dommage. Mais je ne saurai vraiment pas à qui proposer de faire ça non plus. Ni d'ailleurs ce qu'on en ferait une fois le duo écrit.

Ça a d'ailleurs une conséquence qui me semble étonnante. Les critiques de saga mp3 sont des gens qui font eux même des sagas mp3. Je crois que si je m'aventurais à critiquer négativement un humoriste, ça serait très très mal pris, même si je suis constructif. Sur les cahiers du rires il y a des gens qui vont voir les humoristes, mais ils ne sont pas de la profession. Et les spectateurs sont invités à critiquer sur billet reduc, mais il est très mal vu de mettre une mauvaise critique, et souvent les humoristes sont choqués d'en recevoir une. Personnellement, je n'en met que des positives, ou alors je ne met rien. Et j'ai même eu la surprise de me voir reprocher une critique que je pensais pourtant positive, visiblement car je n'ai pas mis 10/10.

Une dernière différence qui me touche beaucoup en ce moment, entre la scène et les mondes enregistrés. Tu peux faire une pause sans paraître suspect. Je ne joue pas en ce moment, donc je ne suis pas vraiment humoriste. Même si je peux facilement prouver que j'ai fait des sketchs, j'ai fait rire sur scènes avec mes créations, j'ai des captations de tout ça. Au pire, niveau saga, on te demandera simplement quand sortira le prochain épisode. Mais les autres restent disponible.

Par contre, t'as l'avantage que si tu te rates sur scènes, il n'y a pas de trace. Alors que je dispose toujours de la 1ère version de l'épisode 1 de JBX, que ce dernier voudrait voir disparaître !

Notes

[1] enfin, en concert au Dernier Bar Avant la Fin du Monde, on a eu le générique de Pokémon, le thème de Zelda, ou encore l'extraordinaire chanson Tu es partie de Flopod, tout ça pour dire que ce n'est pas toujours si Zombie que ça.

[2] à ne pas écouter

[3] Niveau saga mp3, je me rangeais dans cette catégorie, mais ça va bientôt changer. Spoilers

[4] i.e. ça exclut Devos, que je n'ai vu qu'en vidéo

[5] J'exclue bien sûr les créateurs comme Knarf qui choisissent de d'utiliser carrément un home-studio, car il s'en sert pour autre chose que la saga mp3, tel que l'enregistrement de l'album de Belyscendre.

[6] et c'est cet échange qui m'a donné l'idée de ce billet

[7] je ne suis qu'un petit humoriste qui ne tourne pas, j'ignore comment ça se passe dans les autres villes, ou dans les tournées

[8] Bon, j'ai la carte imagine'R, alors je ne vois pas de différence

[9] c'est le spectateur qui parle, beaucoup d'humoristes sont convaincus que le prix devrait être beaucoup plus haut, car un spectateur qui a peu payé pensera qu'il voit un spectacle qui ne vaut rien

mercredi 10 avril 2013

Sagas MP3: Trimoria, Pong et Xantah

Pour être un peu plus léger et changer totalement de sujet, un petit billet pour te recommander trois sagas[1] audio que j'ai découvertes récemment via Netophonix.


Trimoria ainsi que Synapse. J'ai rencontré Flo, l'auteur, à la dédicace de JBX, l'auteur de Reflet d'acide. Je ne connaissais que l'agent 0, que j'avais bien aimé sans plus. Et puis je suis retombé par hasard sur Trimoria, et là je suis devenu totalement fan de Flo. Je vous conseille de commencer par Trimoria, puis Trimoria Trauma, puis le making of de Trimoria Trauma, et enfin Trimoria TV[2], mais je suis sûrement influencé car j'ai vu le tout dans cet ordre là.

Pour vendre le tout, j'ai envie de dire que quand j'ai découvert Trimoria, ça m'a totalement envie de partir en vacance là bas. Mais quand j'ai su comment fait, j'ai hésité.

Pong. Sans commentaire, tout est indiqué sur le lien. Et même ceux qui n'aiment pas les sagas habituelles car elles sont trop longues pourront écouter le tout sans problème.

La légende de Xantah, une sorte de plus ou moins suite d'Adoprixtoxis[3], par les mêmes créateurs. Pour mon petit malheur, il n'y a que 4 épisodes, mais pour l'instant, c'est de la très bonne science fiction. Drôle et avec du suspense.

Notes

[1] Typhon, je sais que tu n'aimes pas l'usage de ce mot quand il quitte son sens d'origine, mais je n'ai pas mieux comme terme, désolé.

[2] Synapse est relativement indépendant du reste, mais probablement mieux en l'écoutant après Trimoria

[3] un des rares mots longs que je sais écrire sans l'aide du correcteur orthographique