Un an en air-bnb: retour de mauvaise expérience.

Ceci est très littéralement un problème de riche. Néanmoins, petit retour d'expérience quand même. Quand je dis air-bnb ici, j'englobe des services de locations similaires tel Wunderflat. Des services où tu loues un appart pour une durée précise, avec théoriquement tout ce qu'il faut pour y vivre tel que cuisine, salle de bain, literie, et autres meubles, souvent un peu de décoration. Et je parle uniquement d'offres de location d'appartement entier louable pour au moins un mois et demi.

  1. Typologie des air-bnbs

J'ai vécu dans 6 appartements à Berlin en un an et demi. Le premier étant la colloc où un·e ami·e m'a hébergé quelques semaines, et ne rentre pas dans le cadre de ce billet.

Deux appartements étaient vraiment des appartements habités, loué temporairement. En général les locataires ou propriétaires habituels nous ont donné leurs raisons. On a sous-loué à une américaine qui a voulu rentrer aux USA le jour où elle a entendu qu'ils allaient fermer les frontière, puis rentrer à Berlin deux mois plus tard. On a loué à une personne qui s'est acheté un appart pour y vivre avec sa femme une fois que ses enfants seraient parti. Avec la covid, les enfants n'ont pas pu aller à l'université, donc ils restent dans l'appart où ils vivaient avant en attendant que les enfants partent et louent leur appart d'ici là.

Il y a deux apparts où j'ai vécu qui étaient clairement prévu pour la location. C'était joli, ça rendait bien en photo, mais ce n'était pas pratique du tout.

Il y a un appart qui me laisse très perplexe, il a pleins de vêtements dans ses placard mais pratiquement aucun ustensile de cuisines. Ma meilleure hypothèse est que le proprio ne cuisine jamais. Mon autre hypothèse est qu'en cas de contrôle, le locataire utilise les vêtement pour justifier qu'il vit là, et donc que l'appartement n'est pas principalement destiné à la sous-location.


## Le contenu de l'appart

La première chose que je remarque en passant des mois dans un appart, en en sortant peu, c'est ce qui manque. La seconde, c'est ce qui prend de la place et devient une gène au jour le jour.


### Manque de place

À titre d'exemple, je suis dans un appart avec une vieille armoire vitrée remplie de verre à pied. J'admet que ça rend bien sur la photo. Mais, en période de covid, il est hors de question que j'invite 15 personnes. Et je ne vois pas ce que je ferai d'une trentaine de verre à pied sinon. Le souci c'est que en attendant, je me retrouve avec peu d'espace de stocage effectivement utilisable. J'ai le même problème avec la trentaine de serviette que les proprios ont laissé. Je ne dis pas qu'il n'y a rien qu'on puisse faire qui peut nécessiter trente serviettes, mais en temps de Covid, ça ne semble pas très indiqué. Au moins, les serviettes, je peux les virer de dessous le lavabo, les mettre au dessus d'un placard dans la chambre, et les y laisser jusqu'à ce que je parte, me gardant juste 6 serviettes, largement assez pour moi et ma/mon coloc, et gagner de la place de rangement. Mais les verres à pied, tu peux pas juste les balancer n'importe où sans faire gaffe!

Similairement, cet appartement contient une table à manger moyenne, trois canapé autour d'une télé sur un meuble télé, des chaises dépareillées - et pas adapté à la hauteur de la table à manger. Bref, la surface de l'appart est bien, mais son utilisation est mauvaise. Comme je travaille à domicile il me fallait plutôt un bureau et une chaise de bureau. Donc il a fallu que je me fasse de la place et pousse tout ce que je peux pousser dans les coins de pièce. Finalement, je me retrouve avec des pièces de tailles confortable, dont la moitié est remplie par des meubles dont je ne me sers pas, me laissant peu de place pour les meubles que j'ai du acheter et qui sont effectivement pratique.

Et encore, là, je parle du manque de place qui a du sens. Il y a des appart où le manque de place est juste dû à la décoration. Des arbres en plastique, des petites sculptures/jouet. Des trucs qui font bien en photo mais qui sont un cauchemar en pratique pour utiliser l'espace à sa guise.


### Manque d'objet

J'ai beau avoir cherché des air-bnbs soit disant tout équipés, il y avait souvent des choses qui manquaient. Sur la photo sur airbnb.com, c'est simple de voir s'il y a un four, un micro-onde et les plaques de cuissons, un lave-vaisselle, une douche confortable. Il est impossible de voir si la cuisine est vraiment utilisable, s'il y a tout le matériel pour cuisiner. Dans un appart, il y avait une seule casserole, une seule poêle, mais 4 plaques chauffante. En mai 2020, il y avait une pénurie d’ustensile de cuisine à Berlin, j'ai fait 4 boutiques sans trouver une poêle à moins de 150 euros. Mais une fois la situation revenue stabilisée, j'ai pu m'acheter une passoire, une bouilloire électrique et aussi un woke; histoire d'avoir un outil de plus pour cuisiner quand la poêle est salle. Le premier souci c'est qu'au fur et à mesure des déménagements, je ne sais plus ce qui est à moi de ce qui ne l'est pas. Rien ne ressemble le plus à une passoire qu'une passoire. Ne voulant rien voler, j'ai probablement laissé des ustensiles m'appartenant dans tous les apparts où j'ai vécu. J'étais arrivé à Berlin avec une vasile et un grand sac à dos. Quand j'en suis parti, déménager d'un appart à l'autre me demande au moins deux taxis pour mettre les cartons de tout ce que je possède[1]. Et même si j'arrive dans un appart réellement bien équipé, ce qui arrive, je dois encore stocker tout le métariel supplémentaire que je prend avec moi. Typiquement, le dernier appart où j'ai habité vient avec une bouilloire à thermostat. C'est cool et j'apprécie que la cuisine soit bien équipée, mais comme je n'ai jamais besoin de deux bouilloires, mes propres affaires me font perdre encore plus de place de rangement dans l'appartement.

Durant tout l'isolement à Berlin, j'avais du mal à savoir ce que je me permettais d'acheter ou non. J'ai l'immense chance que la question n'a jamais été financière, j'ai assez d'argent pour avoir pu me permettre tout ce qui rendrait l'isolement confortable. La question était en terme de poids et de volume. Avec un déménagement tous les 2 ou 6 mois, je devais me demander si le confort apporté par un objet valait la complexité de le déménager. L'objet qui me manquait le plus est une chaise-hammac, qui vaut 234 euros avec sa nacelle chez Nature et Découverte. Même si je devais la jeter en quittant Berlin, je suis prêt à mettre 234 euros dans le confort. Durant ma thèse, je me mettais dans cette nacelle pour réfléchir quand j'attaque un problème complexe. Le souci c'est que c'est lourd et encombrant. J'ai galéré à transporter ça quand j'ai déménagé de Bruxelles à Paris, et ça m'a convaincu que je ne veux vraiment pas transporter ce genre de meuble entre chaque appart. La question était similaire pour plein d'outils d'aide à la cuisine, tel qu'un presse agrume avec moteur, le moulinex easy soup - c'est super pratique pour juste transformer des légumes aléatoire en soupe l'hiver - ou encore un robot processeur.


## La mauvaise qualité

Je me suis retrouvé pas mal de fois avec des appart de très mauvaises qualité. Typiquement, mon lit a cassé dans un appart. J'ai prévenu le proprio, il m'a dit que ce n'est pas la première fois que ce lit casse et qu'il suffisait remettre plus de scotch sur le sommier, comme ça avait déjà été fait. Je l'ai fait, ça a recassé à un autre endroit. Il a voulu me faire payer pour ça, j'ai refusé. Il n'a pas insisté sur la air-bnb - probablement parce que j'avais indiqué que si on allait par là, j'avais un peu plus à lui reprocher que juste le fait de me mettre en danger avec un lit qui - de sa propre admission - avait déjà cassé et était réparé avec du scotch. J'y reviendrai plus tard. Si ton lit casse au milieu de la nuit dans un air-bnb d'une semaine, c'est gênant. Si tu y passes deux mois, ça réduit totalement ta qualité de sommeil, et peut avoir de plus sérieux effets sur ton dos.

Il y a un appart qui était difficile à vivre, d'abord parce que simple vitrage en état, avec une grande exposition au soleil le matin, ça brûle. Mais surtout parce que l'immeuble d'en face était littéralement en cours de destructions. Quand j'y ai aménagée, ils étaient en train de détruire le bas de l'immeuble, et mettre les pierres dans un concasseurs. Quelques jours après, ils ont commencé à s'attaquer aux fondations. Laissez moi vous dire que quand quelqu'un tente de détruire les fondation d'un immeuble de l'autre côté de la rue, ça se sent!

Il y a un appart qui semblait très joli en photo, mais il semblait évident une fois sur place que les photos étaient photoshoppé; au minimum que la luminosité était grandement exagérée. La salle de bain était prise d'un angle assez étrange; j'ignore si c'est parce que comme ça je suis incapable de me rendre compte de combien la salle de bain est petite ou bien si c'est parce que c'était la salle de bain était tellement tarabiscoté que il n'y avait pas d'autre endroit où on pouvait être et prendre toute la salle de bain en photo d'un coup. Par ailleurs, cet appart, soit-disant moderne, était dans un immeuble au hall super sale et sans ascenceur. Clairement, si je pouvais visiter, j'aurai vu ces soucis, mais avec les restrictions du covid, ça a été une surprise. C'était d'autant plus frustrant que, maintenant que j'avais accumulé quelques salaires et que j'avais admis que j'étais coincé pour un moment à Berlin, que je ne sortirai que peux chez moi, j'avais augmenté mon budget location et je voulais un endroit réellement confortable. Payer plus pour avoir moins bien n'a aucun sens. Il se trouve que mon contrat indiquait que si le locataire n'avait pas pu visiter l'appart, j'avais 48 heures pour changer d'avis et rendre l'appart en état, auquel cas le proprio doit me rembourser tout, sauf le pro-rata du temps loué. J'ai fait jouer cette clause, le proprio a d'abord refusé arguant qu'elle ne s'appliquait pas. Ne voulant pas perdre plus d'une dizaine de millier d'euros ou me retrouver coincé dans un endroit désagréable pour quelques mois, j'ai pris un avocat qui a confirmé que ça s'appliquait très probablement et que j'avais de bonne chance de l'emporter s'il me faisait un procès pour récupérer les mois de loyer restant, ou si je faisais un procès pour la caution et le premier mois de loyer. Le propriétaire a accepté de récupérer la clef. Malheureusement, celui ci n'a pas accepté de me rembourser, car il n'avait pas encore le temps de chercher un autre locataire et qu'il tenait à ce que je paye le loyer jusqu'à ce qu'un autre locataire habite les lieux. L'avocat pense que, en acceptant de récupérer les clefs sans donner plus d'information, il indiquait clairement une volonté d'accepter la clause de retraction; après une mise en demeure, j'ai récupéré tout mon argent sauf les frais d'avocats. J'y ai perdu 500 euros en frais d'avocats, mais l'avocat et moi étions d'accord que même si on a exigé cette somme, il ne valait pas le coût de poursuivre pour la récupérer. Un truc qui a aidé à avoir gain de cause et qu'il semblerait crédible qu'il fraude les impôts concernant les loyers, c'est loin d'être une certitude, mais je m'attend à ce qu'il ne veuille pas attirer l'attention sur ces pratiques. En effet, il prétendait sur le contrat être un simple particulier louant un appart alors qu'il m'avait dit être propriétaire de tout l'immeuble; hors la fiscalité est différente pour les particulier et les professionnels de l'immobilier.

Dans un autre appart, il y avait une douche et une baignoire. La douche était inutilisable, car toujours bondé. Quand on ouvrait la bonde on trouvait des restes de plats des voisins du dessus. J'ai retiré beaucoup de lentilles avant d'abandonner. J'ai prévenu le proprio une fois, il m'a conseillé de mettre de l'acide; sauf que l'acide marche pas quand la nourriture revient régulièrement. Quand il a récupéré l'appart et vu la douche encore bondé, il m'a gardé les frais de réparation sur la caution. Vu que je fais pas faire un procès pour 200€, je peux juste passer ma frustration en billet de blog.

Mon dernier appart avait la plus mauvaise cuisine que j'ai jamais vu. La cuisine a un plan de travail et un sol en bois, et un mur peint en blanc derrière les plaques de cuissons. Je suis personnellement incapable de cuisiner sans que rien ne sorte de la poêle. Il me semble qu'il est relativement courant que l'espace autour des plaques de cuissons soit dans une matière facilement lavable. Je crains que je sois bon pour repeindre la cuisine, puisque la peinture partait avec le premier coup d'éponge que j'ai donné pour retirer une tache de nouriture qui a sauté de la poèle. Je suis probablement bon pour repayer un plan de travail, puisque de l'eau s'est infiltré dedans; une partie a gonflé, et a carrément de l'eau qui goutte dans le tiroir en dessous, et qu'une autre partie n'a pas survécu à l'éponge que j'ai utilisé pour tenter de retirer une trace faite par une théière[2]. Je ne vois pas quoi conclure d'autre que le fait que cet appart ait été conçu par quelqu'un qui pensait à la photo, et pas quelqu'un qui se voyait cuisiner là. Sinon, au minimum, ils auraient verni le bois.

Bien sûr, une location standard peut avoir énormément de problèmes, ce que je décris là n'est pas forcément propre aux air-bnb. La différence étant que sur une location de longue durée, j'aurai pu investir pour régler la majorité des souci. Ça peut prendre du temps, de l'argent, de l'énergie, mais c'est un investissement qui se rentabilise sur des années. Pour 4 mois, je n'étais pas certain que ça vaille le coup de tenter de réparer ce qui est cassé, et pire, de risquer d'aggraver la situation parce que ma réparation échoue.


## Les proprios irrespecteux

Dans un air-bnb, je ne parlais pas avec le proprio. Je sais pas comment ça se fait. En tout cas, il y avait un intermédiaire. Un jour que le proprio était revenu à Berlin, il a voulu passer chez lui récupérer des affaires. J'ai dit que j'étais d'accord, demandait juste à ce qu'il garde son masque, et ne touche qu'à ses affaire. Ce proprio est venu, avec le masque au début je reconnais, mais parfois qui tombait sous le nez, et qui se mettait à tout toucher. Non seulement le placard avec les vêtement qu'il voulait. Mais il s'est mis à re-ranger des objets que j'avais déplacé pour faire de la place pour mes affaires. Typiquement, j'avais retiré la cafetière de la cuisine pour la mettre au fond d'un placard -puisque je ne bois pas de café et que ça prend beaucoup de place, il s'est mis à remettre la cafetière en place!

Sur 5 appart où j'ai vécu, trois fois des proprios sont venus sans prévenir en avance. Dans un cadre, c'était à cause d'un dégât des eaux, le proprio est venu parce que le syndic voulait venir avec un expert pour évaluer les dégâts. Visiblement le proprio avait pas reçu l'information, et donc nous avait pas prévenu. C'est peu pratique, mais c'est compréhensible.

Un autre proprio a juste fait le coup devenir un jour, sonner, pour montrer l'appart à sa mère et prendre des mesures, parce qu'ils étaient dans le coin. C'est cohérent avec le fait qu'ils comptent y vivre bientôt, mais même si je peux théoriquement dire non, c'est compliqué à faire alors que je suis moi même dans une position incertaine et que j'ai besoin qu'il coopère si je veux prolonger cet appart.

Dans un autre cas, je suis sorti faire des courses, et quand je suis revenu, j'ai retrouvé le proprio dans l'appart. Il avait fait livrer un nouveau lit (qu'il voulait nous facturer, pour remplacer le lit déjà cassé), je l'avais receptionné à sa demande, et ce qu'il n'avait pas dis, c'est qu'il viendrait le monter. Donc, pendant au moins une demi-heure, le type a eu accès à toutes mes affaires, dont entre autre mon ordi de boulot que je ne suis sensé laisser à personne d'autre. Il n'y jamais fini de le monter vu qu'il manquait une pièce que le livreur avait oublié. Ça m'a fait peur, puisque une fois qu'on a reçu la pièce manquante, je n'étais jamais sûr que j'allais pas le retrouver un jour dans l'appart sans que je m'y attende. Qui pis est, il a fait des remarques sur l'état de l'appartement et l'odeur de fumée; alors qu'il devrait savoir qu'il y a un voisin qui fume, et que forcément, puisque j'avais démonté le lit cassé à sa demande, il y avait des morceau de meuble étalé sur le sol, et la table de nuit avaient quitté la chambre pour faire de la place. En droit allemand, il semble évident que j'aurai pu porter plainte pour violation de domicile, et selon les règles d'Air-BnB, quitter l'appart sans frais supplémentaire. Sauf que j'étais pas là en vacance, j'étais là pour y vivre quelques mois, avec mes affaires, si je quittai l'appart, je n'avais nul part où habiter et j'aurai pas pu réalistiquement déménager en une journée. Donc j'ai été forcé d'avaler mon chapeau.

  1. Conclusion?

Y a pas de conclusion. Je déconseille fortement d'être en période de Covid, je déconseille de vous établir en Air-BnB et autre location qui sont prévu pour des courtes durées pendant un an. Je vous conseille quand même d'avoir un salaire assez élevé pour pouvoir vous permettre ça. Et je vous déconseille de suivre ces conseils puisqu'ils sont totalement inutile. C'est juste un retour d'expérience d'un cas qui me semble peu courant.

Notes

[1] Ce qui revient encore bien moins cher que de prendre un vrai service de déménagement.

[2] Au fait. Acheter JAMAIS de théière chez Kusmi tea. La peinture de la théière ne survit pas à la chaleur, et vous vous retrouver avec de la peinture fondue sour la théière.

Commentaires

1. Le lundi 27 décembre 2021, 10:02 par Athreeren

Je retrouve parfaitement mon expérience des deux dernières années : l'encombrement par des objets inutiles (j'ai demandé aux propriétaires de les stocker dans leur propre logement), la nécessité de racheter mes propres ustensiles (j'avais commencé une liste pour savoir ce qui est à moi, mais j'oublie souvent de la mettre à jour), la difficulté de quitter l'appart avec trois fois plus de possessions qu'à l'arrivée (j'en ai revendu une partie, et renvoyé un gros carton par la Poste, définitivement moins chère qu'un service de déménagement), le lit fragile, le manque de luminosité quand on vit en sous-sol (heureusement que je n'étais pas confiné à ce moment, parce que le bureau minuscule et l'absence de lumière m'auraient vraiment démoralisé...)

Mais au moins je suis tombé sur des propriétaires de bonnes foi. On dirait que tu n'as vraiment pas eu de chance avec tes locations.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.milchior.fr/blog/index.php?trackback/773

Fil des commentaires de ce billet