Ce qui suit est mon raisonnement pour l'instant; en aucun cas je ne prétend dire aux autres quelle est la bonne conduite à tenir. J'ai voté au premier tour, je voterai au second tour, mais je comprend totalement qu'on puisse juger plus utile de s'abstenir.

Je lis beaucoup de gens qui disent détester les deux choix proposés au second tour. De gens qui déclarent publiquement qu'ils voteront blanc ou s'abstiendront. J'ai pendant quelques minutes pensé suivre cette voix moi aussi.

La présidence apporte certains pouvoirs, mais à aussi un énorme poids symbolique. Je m'y connais franchement pas assez en politique, en économie, pour vraiment me rendre compte de si l'un sera vraiment pire que l'autre une fois qu'il/elle aura les pouvoirs que la constitution et la loi lui donne. D'autant que pas mal d'analyse semblent dire qu'aucun-e des candidat-e-s n'aura de majorité à l'assemblée nationale, donc -avec un peu de chance- les pouvoirs seront assez limités...

Par contre, au niveau du symbole, j'ai déjà une meilleure idée des conséquences. Je repense aussi à ce que j'ai lu de ce qui arrive là où Trump, le Brexit, ou un maire FN est passé. Cela libère des paroles, augmentent le nombre de violences, verbales et physiques, que se permettent les racistes. Notons au passage que ce sont des violences qui, à priori, ne me toucheraient pas directement. J'ai l'immense privilège de n'être jamais visé par les racistes.

Donc, je me disais: j'ignore si j'ai envie de voir Macron passer. Mais en y repensant, je réalise que laisser Le Pen passer aurait un coût; et la majorité de ce coût - le coût le plus direct - je n'aurai pas à payer moi-même. Je me trouverai alors très hypocrite de dire que j'accepte ce coût. Le fait que je connaisse des gens qui subissent le racisme et qui préfèrent aussi s'abstenir ne changeant rien à ce raisonnement.